Le développement économique des différents pays se fait à un tel rythme qu’il faut constamment élargir les marchés de vente et rechercher de nouveaux partenaires, y compris – dans les pays étrangers. La documentation économique, l’exécution de contrats et de transactions avec des partenaires étrangers rendent nécessaire la commande d’une traduction compétente des documents de/en langues étrangères.

Qu’est-ce que la traduction commerciale ?

Il s’agit d’un concept collectif, qui comprend le travail sur des documents de contenu différent, utilisés dans toutes les sphères de l’économie. La compréhension directe de ce terme implique la traduction de toute documentation commerciale relative à l’ouverture et à la conduite des affaires. Les textes de marketing et publicitaires sont généralement isolés dans un domaine distinct, mais sont souvent inclus dans cette catégorie de traduction.

Les traductions commerciales couvrent différents domaines de l’économie, elles peuvent donc comprendre des textes techniques et juridiques. Pour travailler avec de tels documents, il faut non seulement que le traducteur soit hautement qualifié en tant que linguiste avec une bonne connaissance des langues cibles, mais aussi qu’il connaisse la terminologie, qu’il comprenne les processus qui se produisent dans certaines sphères économiques.

Quand on commande une traduction commerciale

Ce type de traduction implique un travail sur des documents à caractère commercial.  Les documents qui peuvent avoir besoin d’être traduits sont suivants :

·        les documents constitutifs de l’organisation (charte, accord de fondation, etc.);

·        les données analytiques et statistiques;

·        les documents financiers, les rapports d’entreprise;

·        les informations sur les stratégies de marketing;

·        le contenu des sites web économiques;

·        les textes de présentation;

·        les articles de sources étrangères, etc.

De nombreux textes exigent d’un traducteur des connaissances spécifiques, une connaissance de la terminologie liée au monde des affaires. La traduction économique est l’un des domaines les plus difficiles, et les agences de traduction professionnelles ne la confient qu’à des spécialistes hautement qualifiés et expérimentés. Pour en savoir plus sur ce type de traduction et les services offerts, consultez le site web de l’agence de traduction en ligne Protranslate

La traduction commerciale permet de mieux réussir une activité commerciale. Il offre la possibilité de faire connaître l’entreprise à un public plus large, d’élargir les marchés de vente et de trouver de nouveaux partenaires, de conclure des contrats rentables avec des entreprises étrangères. Elle améliore la réputation de l’entreprise aux yeux des partenaires et concurrents existants et potentiels.

Complexité de la traduction

Les textes économiques et techniques contiennent de nombreux termes. Les langues modernes se caractérisent par des processus d’assimilation active, où des mots et des termes étrangers sont utilisés au lieu de mots et de termes familiers et compréhensibles. Cela complique le travail sur le texte car les nouveaux mots ne sont pas encore inclus dans les glossaires.

La deuxième difficulté est la multiplicité des mots. Choisir la bonne signification parmi 10 à 15 n’est pas une tâche facile et, dans certains cas (notamment pour les documents juridiques – traités et accords), il est nécessaire de maintenir l’uniformité de la formulation.

Les entreprises exerçant une activité économique à l’étranger commandent souvent la traduction financière des documents destinés aux actionnaires:

·        les comptes annuels de l’entreprise;

·        les informations sur les flux de fonds ;

·        les plans d’affaires;

·       les rapports analytiques et des rapports pour les actionnaires, etc.

Pendant le travail sur les documents, le traducteur peut faire appel à des spécialistes financiers, des économistes et des juristes, ce qui garantira l’exactitude de la formulation et évitera de fausser la source. Une communication constante avec le client doit être assurée.

Le coût de la traduction d’un texte dépend de nombreux facteurs – la langue de la traduction, le type de document et son volume, la nécessité de faire appel aux experts et la notarisation du document. Cette dernière est nécessaire si la traduction de documents juridiques ou financiers importants soumis sur la base de la législation en vigueur aux autorités étatiques compétentes est effectuée.

Dans ce cas, une copie du document sur la formation et la qualification du traducteur est soumise à un bureau de notaire avec le document original à traduire et le texte de la traduction. Le notaire certifie que le service a été fourni par un spécialiste ayant une connaissance suffisante de la langue pour exercer des activités de traduction. 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet