Les cybercriminels n’arrêtent jamais d’attaquer les banques via leurs systèmes informatiques. Au Sénégal, plusieurs banques de place en sont victimes. Récemment, l’opérateur Free en sait quelque chose à travers son compte hébergé chez Ecobank.

En mars 2019, des escros avaient usé de faux comptes et de faux ordres de virement pour pomper 323 millions des caisses Ecobank.

Ecobank doit maudire les cybercriminels. En mars 2019 déjà, 323 millions de FCFA s’étaient envolés de ses caisses après un piratage. Et voilà que les escros remettent ça en « empruntant » quelques 358,7 millions de FCFA.

Lire aussi: Piratage de la banque BDK : Des cyber délinquants nigérians condamnés

L’enquête ouverte par la Section de Recherches avait permis d’arrêter un étudiant, venu retirer des fonds à l’agence Ecobank des Parcelles. Ce dernier a bénéficié, depuis lors de la liberté provisoire alors que l’instruction suit toujours son cours. Et voilà que l’histoire se répète, comme l’ont révélé nos confrères de L’Obs.

Selon les informations de Libération, un montant global de 358,7 millions de FCFA a été retiré du compte de Free Cash Sa logé à Ecobank. Parmi les 14 bénéficiaires de ces opérations frauduleuses signalées le 4 décembre à 9heures 9 mn, on retrouve la société Egi Sarl mais aussi Papa Djibril Kébé qui a reçu, à lui seul, 97 millions de FCFA.

LIRE AUSSI  Vaccin contre la Covid-19: Deux Chinois inculpés USA pour des attaques informatiques

Lire aussi: Ecobank Mobile: l’application mobile d’Ecobank Sénégal pour une meilleure expérience client

Co- fondateur du site « Dakar direct » avant de mettre en place sa propre structure dénommée « Pacha studio production », Papa Djibril Kébé a été placé sous mandat de dépôt, hier, par le doyen des juges. Cueilli le 4 décembre dernier et interrogé sous le régime de la garde à vue à la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité, il avait assuré avoir ouvert un compte à Ecobank, quelques jours avant le « coup », en espérant juste recevoir une commission d’un ami qui voulait faire un transfert.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet