Le béninois Serge Ekué, qui est entrain de s’entourer des meilleurs profils pour réussir sa mission, a recruté le Patron de Ecobank Paris, Ibrahima Diouf, un Banquier expérimenté doté d’un sens du leadership.

Jusque-là Administrateur Directeur Général de EBI SA, filiale internationale du Groupe Panafricain Ecobank, Ibrahima Diouf a entamé sa carrière en tant que chef de service des Opérations puis chargé de clientèle à la BICIS – Dakar, en 1989, avant de rejoindre la CBAO Dakar au poste de directeur du pôle Grandes entreprises.

Il a ensuite occupé les fonctions de vice-président pour Citigroup Dakar, Bruxelles puis Londres où il a intégré le siège du groupe comme Senior Auditor et chef de mission.

Chez Barclays Bank Africa, de 2007 à 2011, il a piloté entre autres, le contrôle et les risques opérationnels pour les marchés émergents, aussi bien les Émirats que l’Égypte, l’Afrique subsaharienne que l’océan Indien ou la Russie…

Avant de rejoindre le cabinet du président de la BOAD, Ibrahima Diouf occupait, depuis septembre 2016, le poste d’administrateur directeur général de EBI SA, filiale internationale de ETI (Ecobank Transnational Incorporated) pour la zone France, Royaume-Uni, Chine et Émirats.

LIRE AUSSI  Le commerce électronique pourrait représenter 10 % des ventes au détail des plus grandes économies du continent africain d’ici 2025

En réaction à sa nomination, Ibrahima Diouf s’est dit « très heureux de revenir en Afrique et surtout d’intégrer la famille de la BOAD ». Au sein de cette institution, «notre seul objectif est de participer au développement économique de notre région qui, in fine, se mesurera à l’aune de l’impact social et environnemental de nos actions sur les conditions de vie des populations ».

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l’Institution commune de financement du développement des Etats de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA).

Etablissement public à caractère international, la BOAD a pour objet, aux termes de l’Article 2 de ses statuts, « de promouvoir le développement équilibré des Etats membres et de réaliser l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest » en finançant des projets prioritaires de développement.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet