Le gouvernement du Sénégal à travers le ministère de l’économie, du Plan et de la coopération, vient de recevoir un important appui financier de la part de la Banque européenne d’investissement (BEI). Il s’agit d’une enveloppe d de 114,5 millions d’euros, soit 75 milliards FCFA, destiné à plusieurs projets environnementaux.

Cette enveloppe qui vient en réponse aux périodes d’inondations tragiques  » qui ont secoué la ville de Dakar, la capitale, sera destinée au financement de projets visant à promouvoir la gestion intégrée des déchets solides ainsi qu’à l’approvisionnement en eau potable dans les régions du nord et du centre ainsi que de la Casamance.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’approvisionnement en eau potable ce sont les villes de Saint-Louis, Kaolack et Kolda qui seront ciblées. Environ 634 000 personnes seront impactées par ce projet.

 » L’opération de la BEI aidera le Sénégal à garantir l’eau  » pour tous  » (…). Dans le cadre des mesures opérationnelles d’urgence adoptées dans le contexte de la pandémie, la BEI financera à titre exceptionnel 90% des coûts du projet, contre un maximum standard de 50% « , relève la banque européenne.

Le projet de la gestion intégrée des déchets solides au Sénégal ciblera dans le cadre de ce partenariat avec l’UE huit villes dont Podor, Thiès, Ziguinchor et Sédhiou. Cofinancé par la Banque mondiale, l’AFD et l’AECID, ce projet permettra d’accroître le taux de collecte de déchets dans le pays qui se situe entre 20-30%. Le projet qui s’inscrit dans le cadre du programme zéro déchet annoncé par le président Macky Sall impactera 20% de la population sénégalaise, l’environnement et l’économie.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet