Le groupe anonymous vient de mettre en garde le Sénégal suite aux coupures d’internet annoncées depuis hier dans le pays .

Le mouvement hacktiviste, se manifestant notamment sur Internet, à travers un tweet,  a alerté le Sénégal, suite aux agissements notés dans le trafic de l’utilisation d’internet. 

La plateforme Youtube et l’application Whatsapp étaient inaccessibles avec un débit très lent  impliquant un blocage des envois de  messages  audio, ou la lecture de vidéo après l’annonce de l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. 

 Beaucoup de Sénégalais se sont contentés d’utiliser le réseau social Twitter pour faire passer leur message à  travers le Hashtag #Freesenegal .

Le groupe anonymous  défendant  la liberté d’expression sur internet partout dans le monde  a  pointé du doigt le président Macky Sall  en question et pourrait ainsi mener des actions spécifiques sur  le Sénégal si la situation n’est pas rétablie. 

Les hackers utilisent plusieurs  moyens pour parvenir à leurs fins, notamment des attaques par déni de service qui ont pour but de surcharger un site pour qu’il ne fonctionne plus. Ils peuvent aussi publier des vidéos ainsi que des manifestes. Ces différentes actions permettent d’attaquer n’importe quelle cible qui est considérée comme ennemi des valeurs défendues par le mouvement (personne, gouvernement, organisation…) 

LIRE AUSSI  Covid-19 et communication digitale des gouvernants: Sénégal, Afrique du Sud et Côte d’Ivoire en haut du classement

Des manifestations ont éclaté hier, jeudi durant toute la nuit, sur l’ensemble du territoire sénégalais, suite  à l’arrestation d’Ousmane Sonko, farouche opposant du pouvoir.  Deux morts ont été notés  à Dakar et à Bignona, fief du député toujours entre les mains du pouvoir.

Le député et leader du parti Pastef, accusé dans une affaire de viol, a été arrêté pour trouble à l’ordre public au moment où il se rendait au tribunal pour répondre à sa convocation.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet