Les réseaux ne sont plus destinés uniquement à des rencontres, des retrouvailles d’anciens amis. Ils sont devenus de vrais canaux de recrutement et de recherche d’emploi pour les jeunes professionnels. C’est le cas de Tinder, Vinted, Twitch

Aller chercher les profils là où ils sont. C’est désormais le mantra des plateformes de recrutement, et notamment des spécialistes de l’intérim, qui espèrent faire « matcher » les employeurs et les futurs employés.

Car les profils recherchés ne se baladent pas forcément sur le site de Pôle Emploi. En revanche, ils sont massivement sur les réseaux sociaux et certaines applications. Le groupe d’intérim Proman a ainsi eu l’idée d’un campagne sur Tinder, la première application de rencontres, pour toucher un public plus jeune davantage concerné par les petits boulots d’intérim.Nous avons pensé que les utilisateurs seraient heureux de trouver un emploi pendant leur moment de détente », résume Roland Gomez, directeur général de Proman dans un communiqué.

© Proman

Concrètement, la campagne consiste à insérer des propositions de job entre deux crushs, en reprenant les codes visuels de l’application. Surtout, la géolocalisation et l’âge renseignés dans le profil Tinder permettent de mieux cibler les candidats potentiels.

LIRE AUSSI  L’UNESCO recrute un Chargé de Projet au Sénégal 

Pour Proman, c’est une bonne occasion de profiter des records réalisés par l’application en 2020 (y compris pendant les confinements) après avoir déjà investi Twitch et Tiktok, parmi les réseaux sociaux préférés des jeunes.

L’année dernière, l’explosion du e-commerce avait, par exemple, entraîné une forte demande en préparateurs de commandes. Et à quelques mois de l’été et de la réouverture espérée des restaurants, les besoins en intérim vont encore croître en logistique ou en restauration.

Boutiques fermées, réseaux ouverts

De son coté, Manpower n’a pas non plus chômé en 2020 en se positionnant sur SnapChat, Twitch et, plus surprenant, sur le site de revente de vêtements Vinted.Au-delà des candidats actifs à la recherche d’un emploi, cela nous permet aussi de solliciter les candidats passifs », explique Amélie Dupuy, responsable Marketing Talents chez Manpower.

En clair, ceux qui ne sont pas en recherche mais qui pourraient se laisser tenter par un petit job temporaire. Pour Manpower, c’est aussi une façon de compenser la fermeture des boutiques d’intérim pendant les confinements.

© Manpower

Et ça marche. Sur les plus d’1,5 million de missions contractées en 2020, environ 800.000 découlent directement de ces nouveaux canaux. Pour Manpower, la campagne de vidéos sur Snapchat et les pubs ciblées sur Vinted ont été particulièrement efficaces. D’autant que bon nombre d’utilisateurs passent par leur compte Facebook pour s’inscrire, apportant ainsi de précieuses données pour affiner les offres (âge, ville, diplômes…), et pas seulement pour de l’intérim.

LIRE AUSSI  Un cabinet spécialisé dans l'executive search recrute des profils IT

Du côté de Pôle Emploi, on préfère multiplier les applications et les sites pour toucher des publics plus jeunes comme « 1jeune1solution » ou « Youzful by Crédit Agricole » ou « La Boîte noire ».

Avec Bfm Business

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet