L’assemblée générale ordinaire de la Banque nationale pour le développement économique (Bnde) s’est réunie le 28 avril 2021, pour approuver le résultat de la Banque qui s’élève à 2,573 milliards de francs Cfa. Selon le communiqué issu de la rencontre, ce résultat a été réparti en 35% de dividendes et 65% de réserves.


2,573 milliards de francs Cfa. C’est le résultat dégagé, au titre de l’exercice 2020, par la Banque nationale pour le développement. Ce montant, d’après l’institution pilotée par Thierno Seydou Nourou Sy, est réparti en 35% de dividendes et 65% de réserves. C’est à l’occasion de l’assemblée générale ordinaire de la banque, tenue hier, que ces données ont été révélées.

La Bnde boxe dans la catégorie des banques de grande taille avec un total bilan de plus de 200 milliards

Une montée en puissance qui se poursuit, d’année en année, avec une traduction par l’activité de la banque sur l’exercice 2020 qui s’est soldée par un total bilan s’élevant à 279 milliards de francs Cfa avec une progression de 62,7 milliards de francs Cfa soit +29% par rapport à 2019.

143 milliards de crédits au profit de la clientèle et des Systèmes financiers décentralisés

L’action de la Bnde n’a pas manqué de se faire ressentir au niveau de la clientèle et des Systèmes financiers décentralisés (Sfd). En effet, les crédits en leur faveur se situent à 143 milliards de francs Cfa, avec une progression, sur l’exercice 2020, de 32 milliards.

LIRE AUSSI  4572,4 milliards de crédits mis en place par les établissements en 2018

La plus grande partie des financements sur l’année 2020, précise le communiqué, a été effectuée dans le cadre du dispositif national de résilience économique mis en place par l’Etat du Sénégal pour lutter contre les effets de la pandémie Covid-19 sur les entreprises Sénégalaises. Ils ont aussi porté sur des projets d’investissements structurants pour l’économie, fait-on savoir.

129 milliards de ressources collectées auprès de la clientèle et des institutionnels

En termes de ressources, la banque a pu collecter, selon le document, 129 milliards de francs Cfa auprès de la clientèle etCovid-19: les chercheurs africains absents des principales revues médicales des institutionnels. Elle a aussi pu bénéficier de lignes de crédit auprès des bailleurs de fonds comme la Boad, Afreximbank et Icd filiale de la Banque islamique de développement (Bid) à hauteur de 27,5 milliards. A en croire la Bnde, ces lignes ont servi à renforcer les interventions dans le financement de l’agrobusiness et à mieux accompagner les entreprises impactées par la Covid-19.

L’année 2020 a aussi vu la Bnde devenir un acteur fort sur le marché interbancaire et monétaire. En ce sens, souligne le texte, malgré le contexte de la pandémie Covid-19, elle a pu maintenir le niveau de son Produit net bancaire (Pnb) avec une bonne maitrise de ses charges d’exploitation. Ce qui lui a permis de dégager, indique-t-on, un résultat bénéficiaire comme c’est le cas depuis le démarrage de ses activités.

LIRE AUSSI  4572,4 milliards de crédits mis en place par les établissements en 2018

Développement du réseau agency banking

La Bnde confie également que l’année 2020 a été marquée par le démarrage de son réseau d’Agency Banking, qui compte à date 21 points d’agency banking qui viennent s’ajouter aux 16 agences réparties dans tout le territoire national dont un bus mobile. En termes de perspectives, dans cette lancée, il est attendu, sur l’année 2021, que « le nombre d’Agency Banking sera multiplié par 4 pour atteindre plus de 80 point ».

En outre, les nouveaux produits que sont le crédit-bail et l’affacturage vont continuer, rapporte le document, à se développer et permettre aux entreprises de relancer progressivement leurs activités. Aussi, il ressort de l’assemblée que la Bnde sera aussi un acteur déterminant dans la phase de relance économique. A cette, il est souligné qu’elle capitalisera sur les acquis et expérience qu’elle a connus durant le financement de la résilience.

Pour les responsables de la Bnde, la finance inclusive continuera d’occuper une place importante à travers la mise en œuvre de programmes affiliés au Programme de résilience économique et social (Pres). Il s’agit, en ce sens, de la mise en œuvre du crédit hôtelier et touristique, du crédit transports aériens et de l’appui de la Der/Fj dans des opérations spécifiques.

LIRE AUSSI  4572,4 milliards de crédits mis en place par les établissements en 2018

« Grace à l’engagement de son Conseil d’administration et de l’ensemble de son personnel, la Bnde a su maintenir le cap malgré cette année difficile vécue par tous les acteurs économiques », soutient le communiqué.

A la fin de son second plan d’affaires 2017-2021, « dont les objectifs ont été dépassés », la Bnde dit compter se développer en renforçant son positionnement dans le secteur bancaire mais surtout en accompagnant le plan de développement économique le Pap2A avec un accent particulier sur les secteurs identifiés comme prioritaires.


Bassirou MBAYE Lejecos

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet