Le processus de recrutement des 5.000 enseignants sera lancé ce 03 mai 2021. En effet, par lettre circulaire, N° 00031 du 30 Avril 2021, le ministre de l’éducation nationale, M. Mamadou Talla a lancé l’appel à candidature pour le recrutement de 3.650 enseignants pour le préscolaire, l’élémentaire et le Daara, et de 1.350 pour le moyen et le secondaire.

Socialnetlink partage avec vous cet entretien que le directeur de la formation et de la communication, Mohamed Moustapha DIAGNE, a accordé à Dakaractu.

Ainsi donc tout Sénégalais âgé entre 18 et 40 ans pourra postuler en ligne via la plateforme « recrutement.education.sn », du 03 mai 2021 à 08H au 15 mai 2021 à 23 H 59 mn. Face à la presse, le directeur de la formation et de la communication, porte-parole du Ministère de l’Education Nationale, M. Mohamed Moustapha Diagne, est revenu sur la genèse de ce recrutement qui entre dans le cadre « de la politique de résorption 2020-2025 du déficit d’enseignants, de tables-bancs et de salles de classe, souhaité par le chef de l’État. » 

C’est dire donc que ce recrutement est en droite ligne de ce plan quinquennal devant aboutir au recrutement de près de 36.000 enseignants. Dès l’annonce de la décision du chef de l’État, les recalés du dernier concours de recrutement des élèves-maîtres sont montés au créneau pour exiger leur recrutement.

LIRE AUSSI  EDUCATION- L'incompétence du gouvernement mise à nu

À ces derniers, le DFC invite à s’inscrire comme tous les autres sur la plateforme et les invite à préciser dans leur CV ces éléments d’information qui pourraient éventuellement servir. »

En outre, certains acteurs de la société civile ont invité le MEN à ne pas politiser ce recrutement. À ce sujet, le porte-parole du MEN rassure : « le recrutement se fera dans la plus grande transparence. Les critères établis seront scrupuleusement respectés et le ministre Mamadou Talla y attache du prix »,  rassure M. Diagne… 

Avec Dakaractu

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet