Malgré un climat fortement marqué par la pandémie de la Covid19, le Fonds Souverain de Djibouti (FSD) arrive à tirer son épingle du jeu. Moins d’une année après sa création, le Fonds dirigé par le Sénégalais Mamadou Mbaye peut déjà se vanter de plusieurs réalisations. Selon les données dont dispose Afrique Confidentielle, le FSD a pu réaliser une rentabilité des capitaux propres (ROE) de 33% pour son premier exercice et continue d’avancer sur plusieurs chantiers.

Moins d’une année après son lancement, le Fonds Souverain de Djibouti (FSD) affiche déjà des résultats exceptionnels. Dirigé par l’ancien directeur exécutif du Fonds souverain de l’État du Sénégal, Mamadou Mbaye, le Fonds a avancé sur plusieurs chantiers qu’il a lancé depuis sa création et ce malgré la pandémie qui n’a épargné aucune économie en Afrique et dans le monde.

Sur la liste de multiples projets auxquels s’intéresse le Fonds, on retrouve notamment le secteur touristique. Analysant le potentiel national en matière de tourisme en lien avec le plan directeur de Djibouti, le FSD a pu identifier plusieurs activités rentables. C’est ainsi que le premier projet touristique porté par le Fonds consisterait en la mise en place de structures d’hôtellerie éphémère, en partenariat avec la société FUBU, pour permettre à des touristes d’un certain standing de découvrir des sites isolés et uniques au monde comme le Lac Assal ou le Lac Abe, affirment les sources d’Afrique Confidentielle (AC).

LIRE AUSSI  Ce désordre dans une partie de la presse en ligne sénégalaise

La santé est également l’un des secteurs cibles avec la réalisation de l’Hôpital Général de Djibouti. Selon les sources d’AC, le Comité d’investissement a déjà donné son Accord sur la création de la société de gestion de l’infrastructure hospitalière. Les négociations des Termes d’Engagement avec la société VAMED, en appui à la CNSS sont en cours, alors que le cabinet Clément, spécialisé dans le domaine médical, a été mandaté pour faire la revue du projet pour le compte du FSD, confirment nos sources.

Une stratégie ambitieuse pour des objectifs bien définis

Connu pour sa longue carrière dans la finance à travers le monde, le polytechnicien Sénégalais, Mamadou Mbaye a su placer le Fonds sur le bon chemin pour atteindre le principal objectif pour lequel il a été créé, à savoir le développement et la prospérité de Djibouti. En plus des différents chantiers en cours, les chiffres indiquent que le FSD a réalisé une rentabilité des capitaux propres (ROE) de 33%, indicateur révélateur de la performance du Fonds, surtout en ces temps de pandémie.

Se fixant des objectifs ambitieux à moyens et à court termes, le FSD fait de l’amélioration de la performance et la gouvernance des entreprises publiques de son portefeuille ainsi que la rentabilité des actifs qui lui ont été transférés par l’État l’une de ses priorités. Allant du port aux transports en passant par  les télécommunications et l’énergie, les entreprises publiques transférées aux Fonds bénéficieront d’une revue financière, stratégique et organisationnelle sur l’ensemble des actifs. Réalisée dès l’année 2021 cette revue donnera lieu à des recommandations stratégiques sur le développement des entités accompagné d’un business plan sur cinq ans. Il sera également question d’une valorisation actualisée des actifs sur la base d’une étude indépendante conduite en 2021 et la mise en place d’un objectif de croissance annuelle supérieure à 5% du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation.

LIRE AUSSI  Dakar accueille une conférence régionale sur l’intégration du Genre dans les politiques du secteur des TIC

A rappeler que la République de Djibouti, qui aspire à devenir un hub commercial, logistique, portuaire et numérique incontournable en Afrique, s’est dotée de son fonds Souverain en 2020. Il est destiné au financement des investissements nationaux et régionaux à hauteur de 1,5 milliards de dollars pour les dix prochaines années. Sa création est considérée comme l’une des mesures phares de la « vision 2035 » qui guide l’action gouvernementale et oriente la stratégie économique du pays sur le long terme.

Afrique Confidentielle

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet