jeudi, juillet 7, 2022

Forum DEVAC: l’ANAPI en première ligne pour la promotion des investissements massifs dans le secteur des infrastructures en RDC

0 commentaire

Alors que l’Accord de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) est entré officiellement en vigueur depuis janvier 2021, les infrastructures de base comme les routes, les systèmes d’adduction d’eau et d’assainissement ou les réseaux d’électricité font encore défaut dans de nombreux pays en Afrique. Ces dernières affectent sérieusement le rythme de l’intégration régionale, ainsi que la compétitivité des biens et des services africains sur le marché mondial.

En République Démocratique du Congo particulièrement, le secteur des infrastructures fait face à des défis majeurs s’agissant notamment de la maintenance des infrastructures existantes, ou de la réparation, la réhabilitation et la reconstruction des infrastructures de transports pour désenclaver le pays. Dans la plupart des provinces du pays, les infrastructures de transport connaissent une vétusté avancée, ce qui cause le délai d’acheminement trop long des personnes et des biens. En réponse à ces défis, le Gouvernement a, au travers du Plan National Stratégique de Développement (PNSD 2019-2023), fixé comme objectif stratégique pour le secteur, du reste l’une des grandes priorités du mandat de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Félix A. TSHISEKEDI, de développer un système intégré de transport multimodal performant, à travers la densification du réseau routier national, et la modernisation des infrastructures et équipements portuaires, aéroportuaires et ferroviaires.

Et pour y arriver, une collaboration plus accrue avec le secteur privé devrait engendrer des scénarii bénéfiques grâce auxquels le pays peut obtenir les financements et les compétences dont il a grandement besoin.

C’est dans cette perspective qu’une délégation de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), conduite par son Directeur Général, Monsieur Anthony NKINZO KAMOLE, a pris part du 05 au 06 mai 2021 au Century City Conference Centre, à Cape Town en Afrique du Sud, à DEVAC INFRASFUTURE, réunion annuelle exclusive où les décideurs du secteur privé, les dirigeants de multinationales, les investisseurs internationaux, les Gouvernements africains et diverses autres institutions se réunissent pour relever les défis auxquels est confronté le secteur des infrastructures en Afrique.

Placé sous le thème de : « Faire face à la nouvelle réalité : l’infrastructure comme moteur clé du progrès en Afrique », ce Forum d’affaires, qui a réuni plus des 40 intervenants, 15 exposants et une centaine de participants venus de plus de 25 pays différents, s’est déroulé sous forme de conférences et d’expositions consacrées aux rôles essentiels que peuvent jouer les décideurs et les acteurs clés des secteurs publics et privés, les investisseurs internationaux ainsi que les institutions de promotion de l’investissement dans la construction d’infrastructures indispensables au regard du contexte économique rendu plus difficile par la situation sanitaire.

Invité à prendre la parole lors d’une session spéciale consacrée à la RDC et placée sous le thème : « Partenariat avec l’ANAPI pour un meilleur appui à la réalisation et à l’exécution des projets d’infrastructures en RDC. Opportunités et systèmes d’appui aux investisseurs qui décident d’établir ou d’étendre leurs activités économiques en RDC », le Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), Monsieur Anthony NKINZO KAMOLE, a eu l’occasion de présenter en détails aux hommes d’affaires présents à ce Forum les multiples opportunités d’affaires qu’offre notre pays dans le secteur des infrastructures, ainsi qu’une série de projets prioritaires pour la RDC touchant également les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, de l’industrie, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, et de la formation du capital humain. « La pandémie de Covid-19 n’a fait qu’accroître le besoin, déjà urgent pour l’Afrique et en particulier pour mon pays, la RDC, pour davantage d’investissements dans les infrastructures de base, et la nécessité de bâtir une économie durable », a-t-il martelé.

Revenant longuement sur les multiples avancées que le pays a enregistrées ces dernières années en termes des réformes pour assainir le climat des affaires, Monsieur Anthony NKINZO KAMOLE n’a pas manqué de pointer le très faible niveau des investissements directs étrangers (IDE) réalisés entre les pays africains. Aussi, a-t-il insisté sur l’importance d’intensifier la coopération économique et commerciale intra-africaine afin de permettre au continent de faire face aux enjeux de l’heure.

Bien avant l’intervention du Directeur Général de l’ANAPI, Monsieur Bodom MATUNGULU, Conseiller technique en charge des projets d’infrastructures du Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière d’investissements, a exposé sur : « Comprendre les stratégies de croissance transformationnelle et identifier les opportunités de croissance en République démocratique du Congo (RDC) : élaborer et mettre en œuvre des solutions de financement pour les projets d’infrastructure et industriels (ponts, routes et rails) de la RDC ».

Par ailleurs, en marge de ce Forum d’affaires, le Directeur Général de l’ANAPI a eu plusieurs entretiens de travail avec des hauts représentants de Gouvernements et des hommes d’affaires présents à cet événement exclusif. Il s’agit, entre autres, du Dr. KGOSIENTSO RAMOKGOPA, Head of Investment and Infrastructure du Cabinet du Président sud-africain, avec qui les échanges ont tourné autour de la question de la promotion et de la protection des investissements mutuels entre l’Afrique du Sud et la RDC. Avec le Managing Director de PPC South Africa, Monsieur NJOMBO LEKULA, et Madame ZODWA MASHA, Executive Business Development Manager, et Monsieur Leon STUUMAN, Executive Projects Manager de TRANSNET ENGINEERING, Anthony NKINZO KAMOLE a respectivement discuté des perspectives d’avenir pour la branche RDC de PPC, et des possibilités de collaboration sur les projets de construction et d’entretien des voies ferrées dans notre pays.

En définitive, ce Forum d’affaires de haut niveau aura permis à tous les participants de partager leurs expériences et de discuter des solutions innovantes et de partenariats commerciaux qui contribueront à développer ou à améliorer l’avenir des infrastructures dans toute l’Afrique.

Avec l’ANAPI, bien investir pour une RD Congo prospère !