Le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, Habib Léon Ndiaye, a procédé, mardi, à l’installation officielle du comité de gestion du Fonds d’appui et de développement de la presse (FADP).

Ce fonds qui supplée à la traditionnelle aide à la presse et qui a été institué par la loi portant Code de la presse, a eu une existence formelle le 27 janvier 2021 suite à la signature, par le président de la République, du décret 2021-178 fixant ses modalités d’organisation et de fonctionnement.

L’objectif visé est ’’d’assainir et renforcer les entreprises de presse dans la réalisation de leurs projets de développement et de modernisation, mais aussi dans la consolidation et la création d’emplois, avec des critères plus exigeants’’, a fait savoir M. Ndiaye.’’Au-delà des entreprises de presse, le fonds soutiendra également les radios communautaires, l’instance d’autorégulation et la commission de la carte nationale de presse, entre autres’’, a-t-il ajouté.

A l’en croire, l’enveloppe destinée à la presse va ainsi évoluer considérablement. Des dispositions, selon lui, sont en train d’être prises pour son renforcement en ressources, conformément au Code de la presse.’’Cette enveloppe sera alimentée par la dotation annuelle de l’État, le fonds de développement du service universel des télécoms, les redevances d’exploitation des éditeurs et distributeurs et par 3% des recettes issues de la publicité dont le nouveau code est en phase de finalisation’’, a quant à lui indiqué l’administrateur du Fonds, Ouseynou Dieng.

LIRE AUSSI  Comment le numérique transforme la vie des sénégalais

Toutefois, en attendant l’effectivité du fonds, espérée pour 2022, c’est la traditionnelle aide de 700 millions de francs CFa, dont 525 millions sont déjà disponibles, qui sera attribuée’’, a ainsi tenu à préciser M. Dieng, également directeur de la communication.

Au nom des organisations de la presse, le Secrétaire général du Synpics, Bamba Kassé, qui se réjouit du lancement des activités de ce comité, à invité les entreprises et autres ayants-droit à surtout profiter de cette période de transition pour se conformer davantage à l’esprit et aux exigences de la loi, afin de pouvoir bénéficier du fonds.

Avec Le Soleil

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet