L’interbancarité monétique dans l’espace UEMOA n’est plus une option mais une nécessité. Elle offre des avantages certains, notamment quand le volume de transactions devient important. Cela se traduit par une réduction de la circulation fiduciaire, qui coûte cher, et un impact direct sur la promotion de l’inclusion financière. Pour les consommateurs, l’interbancarité signifie des services plus pratiques et plus efficaces.


C’est en substance, le message qu’a voulu passer M. Minayegnan COULIBALY, Directeur Général du GIM- UEMOA, l’entité en charge de l’interbancarité monétique régionale dans l’espace UEMOA dans un entretien avec le site Business Africa .

Cet Ingénieur Informaticien de formation, titulaire d’un MBA de l’Essec Business School (France) et de la Mannheim Business School (Allemagne), possède une grande expérience dans les solutions d’Intégration. Expérience acquise notamment auprès de multinationales comme BULL, CFAO Technologies ou ORANGE.

«Nous sommes aujourd’hui en plein dans l’ère des services financiers numériques ; le premier défi est lié au fait que la monétique doit être une affaire des masses populaires. Il faut qu’elle se démocratise et se vulgarise et qu’elle ne soit pas l’apanage d’une élite. Cela passe par l’intégration et l’adoption de nouvelles méthodes et usages de paiement ; dans notre zone, les usages adossés au mobile sont en pleine expansion et représente une réelle alternative dans les zones où la carte a du mal à prendre» a déclaré l’expert financier.

Selon lui, «C’est dans cette dynamique d’élargissement de l’écosystème que s’inscrit le projet de mise en œuvre de la nouvelle plate-forme d’interopérabilité des services financiers numériques qui au-delà de la carte bancaire va intégrer le mobile et de nouveaux acteurs comme les EME et les SFD , et permettra par exemple des virements de compte à compte : entre comptes de monnaie électroniques (y compris d’opérateurs différents), entre comptes bancaires et entre comptes bancaires et comptes de monnaie électronique

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet