Les échanges extérieurs de biens du Sénégal avec le reste du monde se sont soldés par un déficit commercial de 1 041 milliards FCFA (1,6 milliard d’euros) au premier semestre 2021, contre un déficit 1 117,66 milliards FCFA (1,7 milliard d’euros) à la même période de l’année précédente, soit une réduction de 76,6 milliards FCFA en rythme annuel.

Cette amélioration s’explique par une progression plus importante des exportations en valeur (+14% à 1 379 milliards FCFA) par rapport à celle des importations (+4% à 2 420 milliards FCFA).

Cette tendance a été renforcée par la hausse des exportations en volume (+12% à 3 998,43 millions de tonnes) tandis que les importations en volume se sont légèrement contractées de 0,5% à 6 498,56 millions de tonnes.

La performance des exportations sénégalaises a été principalement portée par la bonne orientation des ventes d’or non monétaire (+48,85% à 242,93 milliards FCFA), d’arachides non grillées (+56,3% à 154,65 milliards FCFA) et, dans une moindre mesure, des crustacés (+40,62% à 36,59 milliards FCFA) et du poisson frais de mer (+2,1% à 118,38 milliards FCFA).

Pourtant, lors du premier trimestre, il était noté une amélioration du déficit commercial à hauteur de 41%

L’on a noté cependant une forte baisse de 22,13% à 160,54 milliards FCFA des exportations de produits pétroliers sur la période.

S’agissant des importations, les quantités des principaux produits achetés ont connu des évolutions contrastées. Ainsi, la chute notamment des importations de riz (-14,41% à 122,96 milliards FCFA), des autres produits pétroliers (-9,79% à 390,59 milliards FCFA), des huiles brutes de pétrole (-34,82% à 119,15 milliards FCFA) et des autres machines et appareils (-3,54% à 214,96 milliards FCFA), a été partiellement compensée par l’accroissement des achats des métaux communs (-46,59% à 142,86 milliards FCFA) et des automobiles et cars (+53,76% à 77,42 milliards FCFA).

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet