La Commission européenne entend imposer un chargeur universel pour appareils électroniques. Il s’agit du port USB-C, qui équipe déjà de nombreux téléphones. Ouest France vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette technologie qui pourrait, demain, devenir la norme en Europe.

Imaginez : vous n’avez besoin que d’un seul câble pour recharger l’ensemble de vos appareils électroniques, téléphone, casque audio sans fil, enceinte, tablette ou encore appareil photo.

Gros plan sur un connecteur USB micro-B.© Photo : Pxfuel Gros plan sur un connecteur USB micro-B.

La Commission européenne entend imposer un connecteur universel permettant de recharger tous ces appareils, une obligation qui pourrait entrer en vigueur après une période de transition de deux ans. L’exécutif européen a dévoilé un projet de règlement en ce sens, jeudi 23 septembre 2021.

Des ports USB comme ceux qui figurent sur des appareils électroniques comme des ordinateurs, de type « A ».© Photo : Amin / Wikimédia Commons / CC BY-SA 4.0 Des ports USB comme ceux qui figurent sur des appareils électroniques comme des ordinateurs, de type « A ».

Lire aussi : Les téléphones portables auront-ils un jour un chargeur universel ?

Le port que souhaite imposer la Commission européenne, c’est l’USB-C, qui permet déjà de recharger de nombreux téléphones portables. Voici tout ce qu’il faut savoir sur celui-ci.

Qu’est-ce qu’un câble USB ?

LIRE AUSSI  Huawei va céder ses smartphones Honor pour 12,9 milliards d'euros

USB est un acronyme composé des premières lettres de trois mots de langue anglaise : Universal Serial Bus. Autrement dit un « bus de série universel », le « bus » en question ici étant un bus informatique, c’est-à-dire un dispositif permettant de transférer des données.

Dans le langage courant, ce terme désigne notamment des ports informatiques qui peuvent figurer sur votre ordinateur ou un chargeur secteur (souvent de type « A ») ou sur votre téléphone (souvent de type « micro-B » ou « C »). C’est aussi une manière de désigner le câble, équipé de ces ports, qui permet de relier plusieurs appareils entre eux ou de les recharger.

Cette norme a été lancée en 1996, explique le magazine américain Fast Company . À l’époque, l’idée est (déjà !) de limiter le nombre de câbles dont ont besoin les utilisateurs d’appareils électroniques pour connecter ceux-ci entre eux.

Avant, il fallait parfois un outil spécifique pour brancher une souris sur un ordinateur et un autre pour une manette de jeu vidéo, par exemple, explique le média spécialisé Ars Technica. Depuis sa création, la norme USB a connu plusieurs variations, dont l’USB-C.

LIRE AUSSI  Le téléphone portable: l’intrus nuisible dans nos pratiques religieuses

C’est quoi un câble USB-C, au juste ?

Le câble USB-C a été lancé en 2014, explique le magazine américain Fortune . L’une de ses principales caractéristiques ? Il est réversible, c’est-à-dire qu’on peut le brancher dans un smartphone dans n’importe quel sens, à l’inverse par exemple de ses prédécesseurs (avec lequels il fallait « trouver » le bon sens pour le brancher à son téléphone).

Plan serré sur un câble USB-C.© Photo : Maurizio Pesce / Flickr / CC BY 2.0 Plan serré sur un câble USB-C.

Comme les plus anciennes variantes de ce port, l’USB-C permet aussi de transférer des données (photos d’un téléphone à un ordinateur, par exemple) et de pouvoir recharger un appareil.

Mais l’une de ses promesses, c’est aussi de pouvoir, techniquement, transmettre des flux audio ou vidéo. Ce qui pourrait permettre de remplacer des câbles comme les câbles HDMI, qui permettent par exemple de diffuser un film de votre ordinateur sur votre téléviseur, expliquait le magazine Que Choisir en 2015.

Des bornes comme celle-ci permettent de recharger des téléphones en les posant dessus, et donc sans brancher de câble à l’appareil.© Photo d’illustration : Nathan Waters / Unsplash Des bornes comme celle-ci permettent de recharger des téléphones en les posant dessus, et donc sans brancher de câble à l’appareil.

LIRE AUSSI  Formez-vous gratuitement sur les systèmes d’information géographiques appliqués à la gestion des municipalités

L’USB-C permet également de supporter des protocoles techniques permettant de recharger très rapidement certains appareils, indique la société Belkin, entreprise qui fabrique et vend, notamment, de tels câbles.

Dans certains cas, cette nouvelle norme permet aussi de recharger des appareils plus imposants que des smartphones, tablettes et autres enceintes, tels des ordinateurs portables.

L’USB-C, c’est le futur ?

En 2018, 29 % des chargeurs vendus avec des téléphones portables dans l’Union européenne étaient équipés de connecteurs USB-C, selon des chiffres issus d’une étude menée par la Commission européenne et rapportés par l’agence de presse Reuters. 21 % d’eux étaient équipés du port Lightning d’Apple et le reste, soit la moitié, de connecteurs USB micro-B.

Mais attention : cette obligation de chargeur universel ne concernerait… que les appareils qui se rechargent avec un câble, explique le média spécialisé The Verge .

Car aujourd’hui, certains smartphones, par exemple, se rechargent simplement en les posant sur une borne dédiée. Perspective qui, toujours selon The Verge, intéresserait beaucoup Apple, entreprise très opposée à l’idée de chargeur universel.

Avec Ouest France