Le Parc des Technologies Numériques du Sénégal ( PTN), en collaboration avec la plateforme Wutiko et le département CURI de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, a officiellement lancé , ce vendredi 26 novembre, le grand Hackathon PTN à l’UCAD en présence de plusieurs acteurs du secteur des TIC et de ses partenaires.

Durant deux jours, plus de 300 étudiants issus de différents établissements d’enseignement supérieur vont réfléchir autour de plusieurs idées touchant l’innovation, la Blockhain, l’Intelligence artificielle… pour, à la fin, proposer des solutions pouvant contribuer au bon fonctionnement du PTN, l’un des plus grands projets du Chef de l’Etat dans sa stratégie de développement du Numérique. Les meilleures solutions proposées seront primées à la fin de la compétition.

Ce challenge d’idées permettra de booster la créativité et l’innovation.

Le choix porté sur le monde universitaire s’explique par le fait qu’au sein du projet PTN, la recherche occupe une place essentielle. Selon Mansour Faye, Expert/ ingénieur Télécoms et représentant le coordinateur du PTN «la recherche est très importante. Pour développer le numérique, il faut développer la recherche. Par conséquent, nous avons décidé de travailler avec le monde universitaire qui est la crème ».

La cérémonie de lancement du Grand Hackathon a été marquée par un panel portant sur la souveraineté numérique avec l’intervention d’universitaires venus des Etats- Unis, de la France et, évidemment du Sénégal.

LIRE AUSSI  Lancement de Wutiko, la plateforme qui met en relation les recruteurs et les chercheurs d’emploi au Sénégal

Construit à Diamniadio sur une superficie de 25 Ha, le PTN dont la livraison est prévue en 2022 est un maillon de la chaine de valeurs de l’employabilité au Sénégal avec la possibilité de disposer d’un cadre incitatif à la promotion des entreprises TIC.