La Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der) et du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) ont décidé d’accompagner les jeunes des localités de Sandiara et Mont Rolland.

Des mécanismes de financement qui interviennent sur un volet essentiel qui est le numérique. C’est pour permettre aux jeunes et aux femmes d’avoir accès à cette ressource pour participer au développement économique et social du Sénégal. Mais aussi par rapport à  l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) et à la stratégie numérique du Sénégal (sn 2025).

Grace aux opportunités que présente ce projet,  Birane Mamadou Salane, Chef des projets innovations à la Der, est revenu sur les grands axes de ce programme. Ainsi que sur le niveau  d’accompagnement de la Der avec l’appui du Pnud. « Ce projet s’appelle Programme pour la promotion de l’entreprenariat digital. Il est initié par la Der et le Pnud au niveau des communes de Bargny, Sandiara et Mont-Rolland. L’objectif de ce programme est de pouvoir sélectionner dans chacune de ces communes, 20 jeunes à former, à accompagner dans une phase d’incubation de 2 mois et ensuite leur accorder des financements de sorte à ce qu’ils puissent créer des start-up ou des entreprises digitales qui vont appuyer le développement économique de leurs localités », a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI  Un forum pour la promotion de la ZES qui devrait générer jusqu'à 20 000 emplois

Et M. Salane d’ajouter que cette rencontre est une occasion de se réunir pour poser les jalons avant la mise en œuvre de ce programme dédié à la jeunesse. « Nous étions, aujourd’hui, dans le cadre d’un atelier de 72 heures au sortir duquel 20 jeunes ont été retenus sur les 40 présélectionnés. Et ce sont ces 20 là qui vont entrer dans une période d’incubation pendant 2 mois ».

Au terme des deux mois d’incubation, la Der et le Pnud vont « accorder un financement avec un ticket moyen de 5 millions aux meilleurs projets qui vont sortir du programme», a-t-il dit. Pour revenir à la phase d’incubation, le chargé du projet du DER a indiqué que «des ateliers de renforcement de capacité seront mis à la disposition des 20 qui ont été retenus. Il s’agit d’ateliers qui permettront de mieux structurer les 20 projets qui sont retenus dans chacune de ces 3 localités afin que ces jeunes puissent être prêts à lancer leur projet sur le terrain lorsque le financement sera octroyé ».

Poursuivant son argumentaire, M. Salane estime que le choix porté sur Sandiara relève du dynamisme économique de cette localité qui, aujourd’hui, est une zone économique spéciale intégrée qui fait que la Der et le Pnud l’ont choisi parmi les communes pilotes pour accueillir ce programme.

LIRE AUSSI  Sandiara: Bientôt un Wifi autonome et une usine de fabrication de panneaux solaires

Un programme qui s’appuie sur un fonds chiffré à 250 millions F Cfa répartis entre les 3 communes citées,  et constitué de l’apport respectif de la Der et du Pnud, de 100 millions et de 150 millions.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!