L’Université Amadou Macktar Mbow de Diamniadio pourrait accueillir ses premiers étudiants dans un mois suivant une ouverture graduelle des autres bâtiments du campus social, a assuré le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne. 

’’L’évolution des travaux montre que dans un délai d’un mois, si on évalue bien, on pourra démarrer un processus d’appropriation par l’université d’abord et d’accueil des premiers étudiants’’, a dit le ministre au terme d’une visite de chantiers effectuée, jeudi, avec les responsables des travaux et quelques collaborateurs.  C’est dire, a-t –il précisé, qu’on peut être sûr que d’ici à deux mois on aura une très bonne visibilité du démarrage’’ des cours sur le site de l’université Amadou Makhtar Mbow, située à quelques encablures du stade du Sénégal, non loin des sphères ministérielles.  L’ouverture était initialement prévue en décembre lors de la dernière visite du ministre au mois de juillet.

En attendant la fin des travaux, les étudiants inscrits cette année sont éparpillés dans des locaux temporaires à Dakar.  Le Rectorat est situé sur l’Avenue Bourguiba, le campus social à Liberté 6 et le campus pédagogique à la Cité Keur Gorgui.
 L’entreprise en charge du chantier travaille pour la finalisation des sept pavillons en construction pour une capacité d’accueil de 5 000 étudiants dans une première phase.  ’’Les travaux se déroulent normalement pour finaliser et réceptionner les sept bâtiments et le restaurant dans un mois. Ce qui correspondrait à une grande partie des infrastructures académiques de l’UAM’’, a dit Cheikh Oumar Anne. Dans un délai de trois à quatre mois, a-t –il ajouté, ’’l’intégralité des infrastructures de l’université Amadou Makhtar Mbow notamment le rectorat, les deux Unités de formation et de Recherche (UFR), l’amphithéâtre et la bibliothèque seront livrés’’. ’’D’ici à cette date, nous travaillons avec la Présidence de la République, qui gère le chantier, les autorités académiques de l’Université pour aller vers une livraison graduelle et dans les délais de quelques infrastructures’’, a-t-il précisé. Le campus social où les travaux se déroulent ‘’très bien’’, selon Cheikh Oumar Anne, était prévu dans un premier temps pour accueillir les Jeux olympiques de la Jeunesse reportés à 2026.

LIRE AUSSI  Macky Sall veut une maîtrise des dépenses pour le paiement régulier des bourses

Sur la qualité des bâtiments, le ministre a assuré que les matériaux utilisés respectent les normes et les standards internationaux en termes de qualité sonore, de distribution de la lumière et d’isolation, en plus des mesures de sécurité pour des conditions d’études et de recherche les meilleures pour les étudiants et les enseignants. Pour le ministre, l’UAM aura à terme une capacité d’accueil de dizaines de milliers d’étudiants et une disponibilité de 6000 lits.  ’’On se rapproche des capacités de l’Université Cheikh Anta Diop, pour une nouvelle université’’, a-t-il souligné.  ’’Un seul bâtiment d’UFR permet d’accueillir plus d’un millier d’étudiants avec des bureaux pour les enseignants, pour le personnel administratif, des laboratoires, des salles de cours équipées aux dernières normes internationales’’, a-t-il ajouté. L’UAM offre plusieurs filières d’enseignement dans le domaine des mines, de la géologie de l’environnement, de l’architecture, des productions végétales, des systèmes électroniques, des systèmes mécaniques et industriels, de la finance, de l’économie appliquée entre autres