mercredi, juillet 6, 2022

Zlecaf – le système panafricain de paiement et de règlement enfin disponible

0 commentaire

L’absence d’un système de paiement efficace était l’un des principaux problèmes entravant le rythme de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), le plus grand bloc commercial et économique du monde.

L’existence de différents systèmes financiers et de plus de 40 monnaies à travers le continent ont ralenti, voire parfois arrêté, les échanges commerciaux. Le système panafricain de paiement et de règlement le (PAPSS) va donc permettre de stimuler le commerce intra-africain.

Car les paiements transfrontaliers impliquent généralement une troisième devise telle que le dollar américain ou l’euro, ce qui entraîne des coûts élevés et de longs délais des transactions. Dorénavant, avec le PAPSS, un producteur de chocolat établi en Afrique du Sud pourra acheter et payer des fèves de cacao en provenance du Ghana sans recours à une troisième devise.

Au moins cinq milliards de dollars sont perdus chaque année en frais de transaction entre pays africains. La plateforme, soutenue par la banque Afrexim, a été testée avec succès dans six pays qui composent l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Le PAPSS permettra aussi de diminuer les besoins de liquidité des banques commerciales pour les paiements transfrontaliers et les opérations interbancaires, et de soutenir l’intégration économique du continent.