mercredi, juillet 6, 2022

Investisseurs, méfiez- vous des influenceurs et sites de rencontre

0 commentaire

Alors que les fausses offres de placements pullulent sur Internet, l’Autorité des marchés financiers pointe l’apparition de nouvelles techniques pour vous délester de vos économies. L’AMF incite notamment les investisseurs à se méfier des réseaux sociaux comme de la peste.

Un conseiller qui vous appelle – sans que vous l’ayez sollicité – pour vous informer d’un placement en or, un message qui tombe dans le courrier indésirable (spam) de votre boîte mail vous faisant miroiter une opportunité immanquable, une publicité sur un livret garanti ultra-rémunérateur… Les modes opératoires des escrocs en matière d’arnaques aux faux placements ne datent pas d’aujourd’hui. Et si les margoulins arrivent toujours à hameçonner des particuliers un peu trop naïfs grâce à leurs techniques bien rodées, leur succès – regrettable – ne les empêche pas d’améliorer leur art de la tromperie pour duper leurs cibles. Et ils ne manquent pas d’idées, comme vient de le faire savoir l’Autorité des marchés financiers (AMF) sur son site internet. Le gendarme de la Bourse commence par y rappeler, comme elle le fait régulièrement, de ne jamais laisser ses coordonnées personnelles dans un formulaire de contact : “Ces informations peuvent faciliter le travail des escrocs qui chercheront à déterminer avec quels produits vous attirer, mais peuvent aussi être utilisées pour usurper votre identité.” Et répète une nouvelle fois de ne jamais remplir un questionnaire censé vérifier votre éligibilité à un produit financier. Autant de précautions qui doivent être aujourd’hui des réflexes pavloviens pour l’investisseur avisé que vous êtes.

Les influenceurs dans le viseur de l’AMF

Mais attention à ne pas vous limiter à ces simples prérequis. Car le danger rôde partout, y compris sur les réseaux sociaux. Les escrocs ayant bien intégré que le nerf de leur guerre est de rassurer un maximum leurs proies en gagnant leur confiance, ils ont désormais recours à des moyens particulièrement perfides pour arriver à leurs fins. “Méfiez-vous des influenceurs qui promettent des gains faciles si vous suivez leur méthode, avertit ainsi l’AMF. Il s’agit souvent d’arnaques pyramidales dans lesquelles les premiers investisseurs sont rémunérés grâce à l’argent versé par les nouveaux. Cette pyramide s’effondre lorsqu’il n’y a plus de nouveaux investisseurs.” Vous souvenez-vous de cette vidéo où un certain JP, trônant devant son Range Rover, interpellait les internautes en affirmant : “Moi, j’pense la question elle est vite répondue” ? Il s’agissait en fait d’une arnaque à la formation au trading sur les cryptomonnaies. Et si cet illustre inconnu – devenu une éphémère star des réseaux sociaux pendant l’été 2020 – a réussi à en convaincre plus d’un, d’autres ont été trompés par des personnalités bien plus identifiables par le grand public. C’est ainsi que Nabilla Benattia-Vergara, bien connue des fans de téléréalité, s’est vue sommée, en juillet 2021, de payer une amende de 20.000 euros pour pratiques commerciales jugées trompeuses suite, là encore, à la promotion sur Snapchat d’un site de formation au trading en ligne. Conscients ou non du danger, les influenceurs peuvent donc faire le jeu des escrocs, qui “jouent sur la proximité permise par les réseaux sociaux pour vous mettre en confiance”, prévient l’Autorité des marchés financiers.

Evitez les conseils des inconnus !

Résumer les risques d’arnaques aux placements aux seules communications des influenceurs serait toutefois réducteur. Outre les schémas classiques d’hameçonnage par mail ou téléphone, d’autres menaces vous guettent sur les réseaux sociaux, comme celles venant d’experts auto-proclamés vous faisant l’honneur de partager leur méthode pour gagner gros. Par exemple, “en rejoignant un cercle restreint via une messagerie privée. Outre le ticket d’entrée, qui est une première façon de vous extorquer de l’argent, le fait d’appartenir à un soi-disant groupe privilégié vous rend en réalité plus vulnérable aux arnaques”, signale l’AMF. L’Autorité financière pointe également les sites de rencontres, devenus des lieux de perdition pour les investisseurs crédules. Sur ces plateformes, il n’est ainsi pas rare que des escrocs nouent une relation avec leur proie, plusieurs semaines durant, pour gagner leur confiance et enfin leur proposer un investissement miracle qu’ils ont – bien entendu – déjà essayé, avec succès. Et l’Autorité des marchés financiers de rappeler une règle de base : “N’investissez jamais d’après les conseils d’une personne que vous n’avez jamais rencontrée !” Il en va de vos économies… Avec Capital