Le ministre sénégalais en charge de l’économie numérique et des télécommunications magnifie le concours Tremplin Startup Uemoa.

Yankhoba Diattara qui présidait vendredi dernier, la 2ème édition de la cérémonie de remise des prix, a invité les autorités nationales et sous régionales à promouvoir davantage la culture de l’entreprenariat chez les jeunes à travers des initiatives comme Tremplin Startup Uemoa.

« L’entrepreneur, au cœur du développement de notre pays, doit jouer un rôle prépondérant dans la transition digitale et mon département, a porté le plaidoyer pour la dynamisation de l’écosystème entrepreneurial à travers la startup Act, (loi sur la création, la promotion et l’émergence des startups). » C’est Yankhoba Diattara qui s’exprimait ainsi lors de la cérémonie de remise des prix dans le cadre de la 2ème édition du concours Tremplin Startup Uemoa. 

L’événement qui s’est tenu vendredi, 15 avril 2022 dans la capitale sénégalaise Dakar, a constitué une vitrine pour le ministre en charge de l’économie numérique et des télécommunications pour rappeler que cette loi apporte des innovations majeures et très importantes pour les startups. Il s’agira, d’après M. Diattara, pour les startups, d’être reconnues par l’Etat, à travers le régime startup, d’avoir un cachet labélisé Sen startup pour faciliter leur déploiement à l’international. 

Il s’agira aussi, de leur permettre de bénéficier d’une exonération aux impôts sur trois années, d’avoir accès à la commande publique, de bénéficier d’un accompagnement technique pour chacune de leurs phases de développement ; et financier à travers un fonds dédié en plus de garanties que l’Etat dépose auprès des structures financières pour faciliter leurs prêts. 

Néanmoins, signale le ministre, force est de constater que ces initiatives prises au niveau national, à elles seules, sont « loin de pouvoir relever tous les défis auxquels nos Etats sont confrontés, en particulier, celui de l’accompagnement de notre secteur privé et de nos jeunes pousses ». 

Nous saluons cette initiative de la Commission de l’Uemoa qui pour lui, entre en droite ligne avec la vision du chef de l’Etat Macky Sall. « A la hauteur des besoins, nos attentes sont grandes en ce qui concerne la promotion des startups. », constate Yankhoba Diattara. 
C’est pourquoi, il souligne qu’il nous faut valoriser le génie créateur de nos jeunes promoteurs d’entreprises. Car, explique-t-il, face au sous-emploi des jeunes, l’auto-emploi n’est plus une option mais une obligation. Il s’agit, selon lui, de promouvoir la culture de l’entreprenariat à travers des initiatives comme Tremplin Startup Uemoa visant à encourager le jeune à s’engager davantage dans l’auto-emploi et la création de richesse plutôt que d’attendre son premier emploi salarié. 

Le programme Tremplin Startup Uemoa ayant comme objectif général de soutenir la promotion d‘un entreprenariat moderne et innovant et l’émergence de champions nationaux et régionaux est, pour le ministre de l’économie numérique et des télécommunications, en phase avec les préoccupations de nos Etats respectifs. 

Le thème retenu pour cette édition, « L’économie numérique au service de l’agro-industrie », est plus que d’actualité, note le ministre. Avant d’ajouter que toutes les économies du monde ont été touchées par la pandémie de la Covid-19 mais notre secteur privé communautaire a su s’adapter grâce aux usages du numérique.