La capitale sénégalaise acceuille au mois de Décembre la première édition du Salon des Algorithmes, des Sciences, des Technologies et de l’Innovation du Sénégal (SALTIS).

Il s’agit d’ une initiative lancée en décembre 2021,  et dont la mission principale est de promouvoir les sciences, les technologies et les innovations au Sénégal, avec la création d’un écosystème réunissant les porteurs de projets,  et également le partage de connaissances.

«En 2014, quand les premières chutes du cours du baril de pétrole se faisaient sentir sur nos économies, notre bon sens nous rappelait un concept important, crucial pour toute société  tendant à la pérennisation de son développement, la diversification de l’économie. Parmi les piliers sur lesquels notre pays comptait agir pour l’atteinte de cet objectif, le numérique occupait une place de choix» explique Dia Ndiaye initiateur du salon.

Pour cette année le thème porte sur « Développement économique et défis du numérique » . Une thématique révélatrice du cap que se sont fixé le Sénégal et son gouvernement.

Les jeunes startups, les chefs d’entreprises en transformation numérique, les experts et les parties prenantes du développement de l’innovation et du numérique de l’Afrique de l’Ouest sont à l’honneur d’après un communiqué reçu à Socialnetlink.

Pendant trois jours, les intervenants vont plancher sur l’impact du digital et de l’intelligence artificielle sur les entreprises, l’accélération des sociétés basées dans la sous-région dans le processus de transformation numérique, tout en projetant l’avenir du numérique au Sénégal et dans la sous-région d’Afrique de l’ouest.

Les participants évoqueront aussi les enjeux économiques en matière de transactions, d’innovations technologiques, de financement de projets innovants, de sécurité physique et virtuelle des systèmes d’information et leur contenu qui influent sur notre existence et sur le développement de l’ensemble des systèmes économiques, sociaux et culturels.   

L’accent sera mis, d’un côté, sur la recherche scientifique et l’innovation technologique, de l’autre côté, les opportunités qu’offre l’entrepreneuriat digital aux jeunes entrepreneurs. 

Des espaces seront ouverts pour permettre aux startups africaines de s’exprimer. A cet effet, il est prévu des stands d’expositions pour présenter des inventions destinées à augmenter la visibilité des entreprises ou de leurs produits, afin de leur permettre d’aller à la conquête de nouveaux marchés de la sous-région.

Big Tech Science pour la promotion des sciences dans les écoles

Dans le cadre de ses activités de préparation du Salon, le SALTIS a également lancé le programme Big Tech Science. C’est une initiative consistant à promouvoir les sciences technologies auprès des lycéens et collégiens, mais également sensibiliser les étudiants sur les opportunités de formations et de carrières offertes par les grandes écoles d’ingénieur et les entreprises.

La première édition a lieu les 24-25 février 2022 aux universités Cheikh Anta Diop de Dakar et Iba Der Thiam de Thiès. La seconde édition est prévue dans la commune de Niomré, région de Louga.

Il s’agira d’aller à la rencontre des élèves en classe de terminale de quatre lycées de la zone, afin d’échanger avec eux sur les sciences technologies et les filières de formations scientifiques après le baccalauréat.Le SALTIS est ouvert à toute collaboration qui permettra de donner une dimension exceptionnelle à cette initiative.