jeudi, juillet 7, 2022

Cyber Africa Forum 2022: Abidjan transformée en capitale africaine de la cybersécurité

0 commentaire

La 2ᵉ édition du Cyber Africa Forum (CAF), organisée par CiberObs et Jeune Afrique Media Group, s’est tenue du 9 au 10 mai 2022 au Radisson Blu Hôtel d’Abidjan. Elle a rempli toutes ses promesses tant au niveau du contenu proposé que de la qualité des intervenants. Le forum a ainsi permis à Abidjan d’endosser le rôle de capitale africaine de la cybersécurité.

Ce sont près de 100 intervenants et plus de 500 participants qui ont manifesté leur intérêt pour cette nouvelle édition du Cyber Africa Forum, désormais perçu comme l’une des plus grandes rencontres de la cybersécurité en Afrique.

« Souveraineté numérique et protection des données comme leviers de croissance économique pour le continent africain », voici le thème principal que les dizaines d’experts présents, à travers 23 panels de haut niveau, ont qualitativement développé pour mettre en exergue la numérisation croissante des sociétés africaines et les transformations qu’elle suscite sur le continent. 

Ces panels ont permis à l’ensemble des participants de développer leurs connaissances sur les enjeux et impacts de la cybersécurité et de la protection des données, grâce à des sous-thèmes traités sur les deux jours, tels que la protection de l’industrie financière, les menaces cyber et l’e-commerce ou la cyberdéfense du continent. Ces réflexions ont été portées par des experts issus d’entreprises privées de renom, d’institutions sous-régionales et d’organes étatiques. 

Ces échanges permettront, dans un second temps, aux organisateurs d’élaborer trois propositions fortes pour le secteur public, le secteur privé et la société civile. « L’objectif sera de donner à ces propositions un écho médiatique considérable et de les ériger en boussole pour l’année à venir et la prochaine édition du forum. Il s’agit de « l’Appel d’Abidjan » et nous espérons qu’il sera entendu jusqu’à Paris, Washington et Tokyo », a déclaré Franck Kié, président-fondateur de CiberObs et commissaire général du CAF, lors de son discours à la cérémonie officielle d’ouverture.

Organiser de tels événements sur le continent africain apparaît désormais comme une donne stratégique pour attirer l’attention des plus grandes entreprises et institutions. « On cherche à développer aujourd’hui des événements qui s’inscrivent dans la raison d’être du Groupe qui est de créer les meilleures plateformes de débat et d’informations sur les enjeux, pour permettre l’éclosion d’une Afrique moderne, innovante et reconnue dans le monde à sa juste valeur », a déclaré Amir Ben Yahmed, directeur général de Jeune Afrique Media Group, co-organisateur du CAF 2022.

Autre pan de cette édition, le déploiement d’espaces d’exposition sur le lieu de l’événement. En effet, une trentaine de partenaires ont présenté aux participants les dernières innovations et solutions en matière de cybersécurité afin de renforcer la protection des données de leurs organisations.

Par ailleurs, lors du Cyber Africa Forum 2022, différents prix ont été remis à des personnes porteuses de projets phares dans la cybersécurité. Le prix Léon Konan Koffi a été décerné à son Excellence              M. Patrick Achi pour l’ensemble de ses œuvres visant à promouvoir la cybersécurité en Côte d’Ivoire. Dans un objectif de valorisation du domaine de la cybersécurité auprès des jeunes, la Fondation Génération Numérique a remis le prix de la start-up de l’année à Josué Romba et Suzanne Didia pour leur projet Africa Bounty. Les deux vainqueurs ont ainsi reçu la somme de 5 millions de F CFA afin de pouvoir développer leur plateforme de mise en contact entre des entreprises africaines et des chercheurs en sécurité informatique. 

Durant l’événement, un hackathon a également été organisé réunissant plus de trente participants autour d’une épreuve de Catch the Flag (CTF). Cette dernière a été remportée par l’équipe des Black Warriors qui ont été récompensés par du matériel informatique et des formations au sein du cabinet Deloitte, partenaire de l’évènement. Les femmes ont aussi été mises à l’honneur durant cette 2ᵉ édition du forum grâce à l’initiative du Cyber Africa Women.

Présent à la cérémonie de clôture, M. Amadou Coulibaly, ministre de la Communication et de l’Économie numérique, porte-parole du gouvernement et représentant le Premier Ministre, s’est félicité de la tenue du CAF en terre ivoirienne. Il a rappelé que la Côte d’Ivoire entend jouer un rôle majeur dans la cybersécurité en Afrique. « Le gouvernement ivoirien a fait de la croissance économique une priorité. Alors, offrir un cyberespace de sécurité à nos populations et à nos entreprises est essentiel pour atteindre cet objectif. Il faut travailler à faire de la Côte d’Ivoire le leader de la cybersécurité en Afrique », a-t-il affirmé avant de déclarer officiellement close cette édition 2022 du Cyber Africa Forum.

Au terme de ces deux jours d’échange, des solutions régionales concrètes, viables et opérationnelles ont été partagées à tous les participants qui ont pu, aussi, élargir leurs réseaux avec des contacts de qualité, au cours des moments de networking et de B2B rendus possibles par les organisateurs.