jeudi, février 2, 2023

Conférence Annuelle de l’ABLC – Les fintech africaines en conclave à Paris

0 commentaire

L’African Business Lawyer’s Club (ABLC) lance la 11ème édition de sa conférence annuelle ce vendredi 07 octobre 2022 au siège du MEDEF International de 17h30 à 20h. Les acteurs majeurs du secteur de la fintech en Afrique se réuniront pour échanger du potentiel de croissance économique que les fintechs offrent mais également des freins au développement auxquels elles font face sur le continent africain.

Si certains acteurs de la finance traditionnelle émettent toujours des réserves quant au développement des fintech en Afrique, les utilisateurs et les investisseurs sont pleinement convaincus de l’utilité et du potentiel que les fintech africaines représentent dans un continent où l’accès à internet s’améliore à grande vitesse et le taux de bancarisation reste relativement faible.

« Les fintech, levier de croissance des PME : états des lieux et dynamiques » sera la première table ronde prévue dans laquelle start-ups émergentes de la fintech africaine et acteurs traditionnels échangeront. Parmi eux, Moulaye Taboure, PDG de Anka, Selia Mamadou-Bankole, conseillère juridique secteur privé et opérations non souveraines à la BAD, Tidiane Camara, directeur juridique de de Chippercashl et Ismail Chaib, Lead Product & Technology de Yassir.

La deuxième table ronde, intitulée « Écosystèmes de la fintech africaine : le futur de la réglementation », sera marquée par la problématique de la réglementation applicable et l’uniformatisation du cadre réglementaire africain, encore incertain et hétéroclite. Cette table verra la participation de Babacar Seck, Senior investment officer & Venture capital and Private Equity chez Proparco, Maria Adebayo, Data & Technology Transactions Associate chez Latham & Watkins, Shams Radjabaly, co-fondateur de Moneco et de Maxime Bayen, co-fondateur de Africa the Big Deal

« La fintech africaine est en train d’émerger et de se consolider comme un foyer d’investissement, avec une proportion de financements et une taille moyenne toujours en progression, apportant des emplois, de la croissance et une inclusion financière aux économies africaines. L’histoire ne fait que commencer » déclare Thierry Nkiliyehe, président de l’ABLC.

La 11ème édition de la conférence annuelle de l’ABLC sera donc l’occasion de se pencher sur les défis auxquels font face les investisseurs, institutions financières, universités et incubateurs & accélérateurs de start-up. La conférence sera diffusée en direct sur la page Facebook de l’ABLC et sur twitter via l’hashtag « #Fintech In #Africa ».