lundi, janvier 30, 2023

Papa Alioune Sarr de ITV remporte le Grand Prix du concours de Journalisme de E-jicom

0 commentaire

Le journaliste du groupe Emedia invest, Papa Alioune Sarr d’ITV, est le lauréat du Grand Prix E-jicom de Journalisme, cinquième édition, tenue le samedi 17 décembre 2022 à Dakar. En plus de son trophée le journaliste empoche une enveloppe d’un million de francs CFA, grâce à l’apport des différents partenaires à cette fête du journalisme sénégalais.

Cette année, sept organisations dont une entité du secteur privé, se sont associées à l’E-jicom pour célébrer l’excellence dans le journalisme : Reporters Sans Frontières, Fondation Hirondelle, Amnesty International section Sénégal, Projet d’Appui à la Stratégie Nationale pour l’Equité et l’Egalité de Genre – Pasneeg, Institut de Recherche et de Développement  IRD, Wave Money Mobile, Cosydep et Osiwa .
La production du journaliste d’ITV, « Bop Thior, l’île aux souffrances », a également remporté le prix de la catégorie spéciale « droits humains ». Le Grand Prix quant à lui prime la meilleure production « toutes catégories confondues ».
Cette année 80 candidatures ont été reçues par les organisateurs, dont 67 ont été jugées éligibles. A l’arrivée, 28 finalistes ont été nominés. Ces derniers ont tous été célébrés à l’occasion de la cérémonie et ont reçu chacun son certificat de finaliste.

Prix E-jicom de Journalisme :

Prix E-jicom de Journalisme

Neuf prix ont été attribués dont les principaux en presse écrite, presse en ligne et radio. Le jury n’a pas décerné de prix à la catégorie télévision, faute de candidatures remplissant les critères de qualité requis. En plus de ces principaux prix et du Grand Prix, des prix spéciaux parrainés par les partenaires ont été attribués dans cinq catégories : « Liberté de la presse et accès à l’information », parrainé par Reporters Sans Frontières » ; « droits humains », soutenu par Amnesty international section Sénégal ; « Spécial Pasneeg », dédié exclusivement aux femmes journalistes et soutenu par le le projet du même nom ; « journalisme scientifique », nouvelle catégorie ouverte à tous les journalistes africains basés au Sénégal, parrainé par l’IRD ; et enfin « écologie et changement climatique » parrainé par la Fondation Hirondelle.

Les Prix E-jicom de journalisme visent à « célébrer le journalisme, reconnaître ceux et celles qui le font bien, ceux qui le font aimer. Ceux qui le font respecter, ceux qui le portent déjà et le porteront encore plus demain. Dire, haut et fort, qu’au-delà de la critique facile contre les médias et les journalistes, il y a l’action », a souligné Mme Sirandou Fall Samb, chargée de projet à l’E-jicom qui a prononcé le mot de bienvenue.

Pour cette 5e édition, le jury était composé de journalistes chevronnés : Mamadou Thior journaliste président du Conseil pour l’Observation des Régles d’Éthique et de Déontologie dans les médias au Sénégal (CORED) ; Aminatou Diop journaliste, membre du Cored, Evelyne Mandiouba journaliste, coordonnatrice des rédactions à D-Media et formatrice en journalisme ; Courani Diarra journaliste indépendante et formatrice en journalisme ; Assane Diagne journaliste représentant de la Commission de Protection des Journalistes en Afrique (CPJ) et Adama Ndione, journaliste et
enseignant.
« Nous avons reçu des productions de qualité dans l’ensemble, ce qui dénote de l’intérêt grandissant des Prix E-jicom de Journalisme au fil des années. Le Jury a beaucoup fait attention au sérieux dans le travail et à la rigueur professionnelle pour évaluer les candidatures », a déclaré le président du jury, Mamadou Thior lors de son allocution. Pour prétendre aux Prix E-jicom de Journalisme, les postulants, doivent en plus de l’âge et du nombre d’années d’expérience dans la presse (respectivement 35 ans et 10 ans maximum), produire un travail de « terrain » sur des questions d’intérêt public. Outre leurs trophées, tous les lauréats reçoivent des récompenses composées essentiellement d’outils de travail, et notamment des tablettes pour cette année.