jeudi, juin 13, 2024

Le RESTIC porte plainte contre TikTok pour non-respect de la législation sur la protection des données personnelles au Sénégal

0 commentaire

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (RESTIC) prévoit de déposer une plainte contre TikTok devant la Commission de Protection des Données Personnelles du Sénégal pour non-respect de la législation du pays sur les données personnelles, en particulier pour les enfants et les mineurs qui constituent une grande partie de l’audience de la société chinoise.

Après avoir consulté leurs conseillers juridiques, le RESTIC informe dans un communiqué qu’il  compte assigner la société ByteDance, qui gère TikTok, pour stockage et conservation de contenus d’autrui dans des serveurs situés hors du territoire sénégalais, ce qui pourrait mettre en danger la vie privée et la sécurité des utilisateurs.

«L’objectif ultime de cette action est de contraindre TikTok à surveiller les influenceurs qui promeuvent souvent des contenus violents ou interdits par la loi sénégalaise et le code éducatif» explique la note.

Le RESTIC souhaite inciter  Tiktok, l’application préférée de 4 millions d’élèves et d’étudiants au Sénégal, à respecter les lois, les règlements et les traditions locales, en particulier en ce qui concerne les enfants et les mineurs. L’organisation prévoit également de déposer un recours auprès de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) pour demander un contrôle parental obligatoire pour tout compte TikTok d’enfant et de mineur.

Selon le communiqué, le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication souhaite également contraindre TikTok à adapter ses contenus et ses algorithmes aux lois sur la protection des enfants et des mineurs, tout en garantissant une protection efficace des données personnelles des utilisateurs.

Enfin, l’organisation envisage de collaborer avec les professionnels des TIC non membres de leur organisation pour que les Sénégalais puissent bénéficier du fonds de 250 millions d’euros initié par TikTok pour rémunérer les créateurs de contenu, une rémunération qui n’est actuellement accessible qu’en Europe et aux États-Unis, alors que sur le continent, TikTok est en train de concurrencer WhatsApp.

Tiktok  revendique 300 millions de comptes actifs en Afrique, possède une audience potentielle de 600 millions de personnes sur le continent.   200 millions d’africains  utilisent TikTok chaque jour.  90 millions des utilisateurs  ont entre 15 et 24 ans.  L’Afrique est le continent qui compte le plus d’enfants et de jeunes dans le monde, ce qui en fait un marché clé pour les réseaux sociaux.

Dans le monde, la plateforme  compte 1,2 milliard d’utilisateurs actifs mensuels, dont 25% ont entre 10 et 19 ans, faisant du réseau social la quatrième marque la plus citée sur les autres réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook et Instagram. En juillet 2021, TikTok a atteint les 3 milliards de téléchargements dans le monde, dépassant ainsi WhatsApp et Instagram depuis la pandémie de 2019.