vendredi, juin 14, 2024

Grève à la Sonatel : des travailleurs dénoncent la mainmise des actionnaires français

0 commentaire

Les travailleurs de la Sonatel ont observé ce vendredi 12 mai, une présence négative pour dénoncer la gestion de leur direction générale à travers une mainmise des actionnaires, principalement,  la France, sur les bénéfices générées par l’entreprise de télécommunications.

Les syndicalistes de la Sonatel sont très mécontents de leur direction générale. Selon eux, il est inacceptable que l’entreprise fasse un chiffre d’affaires de plus de 1400 milliards de FCFA et que les employés, la population sénégalaise et les clients ne bénéficient pas réellement d’une telle croissance.

En grève, ils réclament leurs droits en tant que travailleurs et souhaitent que la direction générale prête une attention particulière à toutes les parties prenantes, telles que les clients.

« À la suite de ce mouvement, nous espérons que la direction générale fera preuve de sagesse et retiendra qu’il n’y a pas d’autre solution qu’un dialogue fructueux », a soutenu le secrétaire général du Syndicat des travailleurs de la Sonatel (SYTS), Mamadou Lamine Badji.

Pour un partage équitable des profits de la croissance

S’exprimant au nom du Syndicat national des travailleurs des Postes et Télécommunications (SNTPT), Rose Marie Diouf Baloucoune a précisé que la Sonatel est une fierté sénégalaise, voire africaine. Par conséquent, cette lutte qu’ils mènent vise à permettre aux populations du pays de mieux profiter des services et produits de cette entreprise qui est une référence dans le secteur des télécommunications en Afrique.

« Nous nous battons pour que la Sonatel continue d’être un fleuron de l’économie nationale. Nous appelons donc tous les Sénégalais à soutenir notre combat, car nous pensons que la richesse produite par la Sonatel ne devrait pas profiter exclusivement aux actionnaires, notamment à la France. »

Pour la secrétaire générale de la SNTP, il s’agit d’une lutte pour des clients satisfaits, une économie plus rentable et un écosystème numérique de qualité. Elle appelle donc les Sénégalais à se sentir concernés par la Sonatel, car c’est notre patrimoine.

Pour rappel, l’État du Sénégal ne détient que 27 % du capital du groupe, contrairement à la France, via Orange, qui en détient 42 %. Présent dans cinq pays d’Afrique de l’Ouest, le groupe Sonatel a enregistré un chiffre d’affaires de 1455 milliards FCFA pour l’exercice 2022 et compte plus de 38,8 millions de clients. La Sonatel compte également 10,7 millions d’abonnés actifs Orange Money. Récemment, le groupe a annoncé un bénéfice net de 82,7 milliards pour le premier trimestre 2023.