mardi, juillet 23, 2024

Exploitation de Senegal Connect Park (ex PTN) – l’infrastructure «vendue» aux marocains pour 10 milliards de FCFA

0 commentaire

C’est un véritable scandale qui risque de secouer le secteur des TIC au Sénégal. En effet, selon l’Organisation des Professionnels des TIC (OPTIC), le Sénégal a confié l’exploitation du Parc des Technologies Numériques, maintenant appelé Senegal Connect Park, à une société étrangère. La structure privée, qui alertait déjà les autorités du Ministère en charge du numérique, se dit étonnée d’avoir raison sur la question.

En effet, l’ancien ministre de la Communication, Me Moussa Bocar Thiam, a signé une convention MOU pour donner l’exploitation du PTN aux Marocains, précisément à la société  EWANE ASSIETS, filiale de MEDZ et précurseur dans le développement de l’immobilier professionnel au détriment de la qualification locale 

Cette décision va à l’encontre des nouvelles directives du gouvernement, qui considère cette infrastructure comme un bijou destiné à être bien plus qu’une vitrine du numérique pour le Sénégal. Il s’agit d’une infrastructure de souveraineté numérique incluant notamment, parmi bien d’autres activités sensibles, un data center, un centre de recherche et d’innovation, un centre d’incubation de startups, etc.

Il y a de cela quelques mois, des sociétés marocaines avaient effectué une visite au Sénégal. Par la suite, le vendredi 15 décembre 2023, l’acte a été officialisé entre le Sénégal et le Maroc avec la signature d’un mémorandum d’entente dans le cadre de l’exploitation du Parc des Technologies Numériques (PTN).

L’accord a été signé au Maroc, à Casablanca, entre le ministère sénégalais de la Communication, des Télécommunications et du Numérique et EWANE ASSIETS, un acteur majeur de l’immobilier locatif appartenant à la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) du Maroc.

Selon des informations recueillies par Social Net Link, il s’agit d’un MOU de 15 000 000 € (soit 10 milliards de FCFA) qui donne désormais à l’entreprise marocaine les prérogatives de signer même avec d’autres entreprises ou futurs investisseurs pour investir au niveau du PTN, et cela pour une durée de 4 ans.

Le transfert échappe au trésor public?

Le transfert de  cette convention  n’aurait pas été effectué avec l’État du Sénégal. C’est le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) Sénégal qui doit faire le déblocage d’un crédit relais au profit de Senegal Connect Park, nécessaire pour la finalisation des travaux pour l’inauguration du Parc, prévue pour fin janvier 2024, ainsi que pour la création d’une société de gestion et d’exploitation de droit sénégalais dans laquelle EWANE sera actionnaire majoritaire.

C’est pourquoi, le secteur privé du numérique, dans un communiqué, a demandé une annulation pure et simple de ladite concession ainsi que son implication dans la gouvernance et l’exploitation de Senegal Connect Park.

Dans la note lue par Social Net Link, OPTIC exprime son adhésion à la vision des nouvelles autorités pour un secteur privé national fort, une souveraineté numérique et une digitalisation massive de l’administration.