mardi, juillet 23, 2024

La Royal Air Maroc «déraille» et fait du surbooking en Business Class

0 commentaire

La Royal Air Maroc est au cœur d’un scandale ayant provoqué une vague d’indignation parmi les passagers de deux vols : le vol AT 500 reliant Dakar à Casablanca le mercredi 26 juin 2024, et le vol AT 501 de Casablanca à Dakar le samedi 29 juin 2024.

La cause ? Un surbooking en Business Class. En termes simples, la compagnie a vendu plus de billets en classe affaires qu’elle ne pouvait en gérer, obligeant ainsi certains passagers à voyager en classe économique.

Résultat : plusieurs passagers, dont des hommes d’affaires sénégalais ayant déboursé des sommes conséquentes pour des billets en classe Business, se sont retrouvés sans siège. Une situation perçue comme une discrimination à l’encontre des Sénégalais.

Face à la colère des clients, RAM a tenté de désamorcer la crise en proposant à certains passagers de voyager en classe économique, une proposition jugée inacceptable compte tenu des tarifs payés pour la classe Business. Cette gestion de crise a exacerbé la colère des passagers, qui ont dénoncé un mépris flagrant de la part de la compagnie aérienne.

La réputation de Royal Air Maroc a été sérieusement ébranlée par cet incident, mettant en lumière des pratiques de surbooking controversées. Alors que certains passagers ont dû se résoudre à voyager en classe économique malgré eux, cette affaire pose une question cruciale sur le respect et la considération des passagers Senegalais voyageant avec la RAM.