Actu Web

Agrihack : AtechLightTech, Controlla, deux projets qui changeront la vie des agriculteurs

Un groupe d'étudiant en reflexion pour le hackathon Agrihack
  • Un groupe d"étudiants en plein travail pour le concours agrihack
  • Un prototype de projet relever les défis liés aux problèmes que rencontrent les agriculteurs Sénégalais.
  • Hackathon sur l'Agriculture
  • Un prototype de projet relever les défis liés aux problèmes que rencontrent les agriculteurs Sénégalais.
  • Le Siege du Fablap Defko Ak Nep
  • Un groupe d'étudiant en reflexion pour le hackathon Agrihack
  • Un étudiant devant son PC
  • Les -membres-du-Jury-au-Hackathon-Agrihack
  • Agrihack-Hackathon-Senegal
  • AtechLightTech, Controlla, vainqueurs du premier hackathon sur les objets connectés
  • Un groupe d"étudiants en plein travail pour le concours agrihack
  • Un prototype de projet relever les défis liés aux problèmes que rencontrent les agriculteurs Sénégalais.
  • Hackathon sur l'Agriculture
  • Un prototype de projet relever les défis liés aux problèmes que rencontrent les agriculteurs Sénégalais.
  • Le Siege du Fablap Defko Ak Nep
  • Un groupe d'étudiant en reflexion pour le hackathon Agrihack
  • Un étudiant devant son PC
  • Les -membres-du-Jury-au-Hackathon-Agrihack
  • Agrihack-Hackathon-Senegal
  • AtechLightTech, Controlla, vainqueurs du premier hackathon sur les objets connectés

L’agriculture reste l’un des principaux secteurs d’activités reconnus comme pouvant participer de manière active et significative  au développement d’un pays. En Afrique, particulièrement au Sénégal, les agriculteurs sont souvent confrontés à un certain nombre de problème qui freine leur productivité.

Pour trouver une solution à cette équation, AfriStack en partenariat avec le FabLab de Dakar, DefkoAkNiep a lancé pour la première au Sénégal, un Hackathon sur les objets connectés (IoT en Anglais ou IDO) ou Internet des Objets afin de relever les défis liés aux problèmes que rencontrent les agriculteurs sénégalais.

Durant deux jours, des étudiants passionnés de technologies ( 05 équipes au total ) ont travaillé dur pour présenter des projets  innovants. Ces derniers devaient trouver une solution pour deux équations.

La première, il s’agissait de trouver une solution basée sur les IoT pour résoudre le problème d’irrigation et de salinisation de l’eau dans les zones de riziculture.
La deuxième était de trouver une solution IoT qui permet de lutter contre les oiseaux dévastateurs qui détruisent les récoltes des paysans.

Au finish, les résultats ont été plus que satisfaisants avec des équipes déterminées à trouver des solutions pour les différents challenges.
Au total 5 prototypes fonctionnels ont été développés par les 05 groupes constitués, avec des originalités particulières des unes des autres. Toutefois, les deux meilleurs projets ont été choisis  pour les deux catégories.

AtechlightTech une solution pour détecter le niveau de l’eau

Le projet AtechLightTech a été vainqueur de la catégorie destinée à l’irrigation. Les étudiants ont réalisé un dispositif qui permet de détecter automatiquement  le niveau de l’eau, (trop plein, peu plein) et niveau de salinité, d’envoyer ces informations via un système radio ou GSM/GPRS dans une base de données, ou directement au propriétaire du champ.

Le dispositif peut également déclencher le système d’irrigation si il y’a un manque d’eau et/ou évacuer le trop plein d’eau. Il régule la qualité de l’eau si elle est par exemple trop salée. Enfin, toutes ses données sont visualisables  sur une plateforme web avec des graph très bien détaillés, qui permettront la prise de décision et anticipation des potentiels problèmes.

Controlla ou la lutte contre les oiseaux dévastateurs 

Le vainqueur de la catégorie des oiseaux dévastateurs et rongeurs de plantes est l’équipe CONTROLLA constituée par des étudiants de l’ESMT (Ecole Supérieure Multinationale de Télécommunications),

Lire aussi : Deux étudiants de l’ESMT inventent un système d’alerte pour prévenir les pénuries de sang 

Cette équipe a produit un système intelligent qui détecte à l’aide de capteurs de mouvement et ultrason, la présence d’oiseaux, et déclenche une alarme avec la tonalité du prédateur du rongeur à chasser. Le système collecte en même temps les données de fréquentation de ces oiseaux ou rongeurs et les envoie via radio, GSM/GPRS ou 3G à une base de données qui peut être visualisée via une plateforme web dédiée. Le système truffé de capteurs de fumée envoie également un signal s’il y a un risque de feu de brousse.

Lire aussi : AgriHack Talent : Vous avez une start-up E-agricole? Le CTA la finance pour vous! 

Les deux gagnants recevront un an d’accompagnement pour une amélioration du prototype et un premier test grandeur nature.
Ce hackathon  a été  une superbe expérience pour les amoureux des IoT et les développeurs du pays.

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top