Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux :le “paradis sexuel” par excellence des Sénégalais

Les réseaux Sociaux et les femmes
Les réseaux sociaux et les femmes sénégalaises

Les réseaux sociaux font partie des retombées de la mondialisation et offrent des possibilités de faire connecter des centaines de personnes sur une même et unique ligne partout où elles se trouvent à travers le monde. Ils sont également des espaces de dialogue et d’échanges qui présentent toutefois des avantages et des inconvénients suivant la manière dont les uns et les autres l’utilisent ou se l’approprient. Si d’aucuns investissent les réseaux sociaux pour la bonne cause, comme pour mieux faire connaître son entreprise, publier des offres d’emploi, communiquer des informations, entre autres.

Lire l’article :Comment Facebook peut détruire votre vie 

D’autres par contre en font un usage très débridé. C’est justement le cas de toutes ces femmes qui racontent, dans des groupes qu’elles supposent fermés, leur vie conjugale pour ne pas dire leur intimité dans les moindres détails. Ces messages qu’elles partagent font souvent le tour des autres groupes au grand dam de l’émettrice.

Lire aussi l’article : Classement des réseaux Sociaux dans le monde 

Autant dire que les réseaux sociaux sont de nos jours des lieux de rencontre, des espaces d’expression et de séduction où s’entrechoquent et s’acquièrent de nouvelles identités qui sont de loin celles véritables des membres. C’est des pseudo-identités qui ne révèlent pas toujours la personnalité réelle de l’individu pour ne pas dire de l’internaute. De ce fait, le manque de pudeur dont vous faites allusion peut être provisoire et non définitif chez ce dernier. Il n’existe en effet chez lui que lorsqu’il est connecté dans « son réseau » et disparaît dès qu’elle se déconnecte de celui-ci. Ce que les gens sont capables de dire ou de faire dans ces sphères, ils n’osent souvent pas le faire dans la réalité.« Dans ces espaces d’échange et de rencontre, le manque de pudeur peut être provisoire et non définitif »

Ces propos sont tirés d’une interview  du journal Enqueteplus avec Abdoulaye Fall, sociologue,doctorant-chercheur à l’IFAN qui s’exprimait sur la question suivante : “Les réseaux sociaux servent aux personnes, surtout les femmes, de tribune ouverte pour exprimer leurs soucis d’ordre sexuel. Pourquoi ce choix et, plus ou moins, ce manque de pudeur ?”

Comments

comments

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: L’Institut Panos lance un guide sur l’usage des médias sociaux – Socialnetlink-La référence technologique en Afrique

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top