Technologie

Développement des PME: Hub Africa propose ses services

Une délégation de Hub Africa, 1ère plate-forme des investisseurs et entrepreneurs en Afrique, est à Dakar, dans le cadre de la préparation de son 5ème Forum qui va se tenir à Casablanca (Maroc). Elle propose d’apporter des conseils, de l’assistance aux entrepreneurs qui seront sélectionnés dans le cadre de son Pitch Hub Africa.

Le taux de mortalité des petites et moyennes entreprises (PME) au Sénégal avoisine, chaque année, 65%.

Une mortalité précoce jugée très élevée par certains acteurs. Cependant, le directeur général de NGE Impact trouve ce ‘’taux de mortalité tout à fait normal’’. Alioune Guèye qui participait, samedi dernier, à une conférence de presse de Hub Africa, une ‘’plate-forme de solutions multifonctionnelle et multidimensionnelle dédiée aux entrepreneurs et investisseurs’’, informe que dans plusieurs pays émergents, notamment en Asie, le taux de mortalité des Pme nouvellement créées dépasse chaque année 65%. Par contre, dit-il, pour faire face, les gouvernements de ces Etats accordent des subventions aux promoteurs. Si ces pays le font, explique-t-il, c’est parce qu’ils comprennent que ces PME ont besoin d’être accompagnées, sinon elles ne vont pas franchir ‘’la vallée de la mort’’ qui est de 3 ans pour une nouvelle startup.

Lire la suite : « Startup Africaine de l’Année 2017 »: des startups seront primées au Maroc

Toutefois, il reconnaît que des Etats africains comme le Sénégal, qui sont dans un processus d’émergence, n’ont pas les moyens pour donner des subventions tous azimuts aux startups. À la place, M. Guèye propose au gouvernement de créer d’autres mécanismes pour encourager la création de petites et moyennes entreprises qui constituent la base de l’économie sénégalaise.

Amnistie fiscale

Comme solution, le président du Centre des jeunes dirigeants (CJD) d’entreprises demande à l’Etat de donner aux PME créées un répit de 3 ans sans paiement de taxes ou d’impôts. D’après Papa Landing Mané, après 3 ans d’amnistie fiscale, ces PME vont créer beaucoup d’emplois et auront les moyens pour payer plus d’impôts et de taxes au gouvernement. Par ailleurs, l’accès au financement, à l’information et la maîtrise du marché constituent d’autres difficultés auxquelles font fassent les promoteurs des petites et moyennes entreprises. Sur ces points, Hub Africa compte apporter son accompagnement aux promoteurs. Depuis samedi dernier, Hub Africa a démarré, à partir de Dakar, son ‘’road show’’ en prélude à la 5ème édition de son Pitch Hub Africa qui va se tenir du 4 au 5 mai 2017 à Casablanca, au Maroc.

Lire aussi l’article : Business Forum sur l’entrepreneuriat : Comment booster les PME de l’UEMOA ?

Durant ce forum de Dakar, Hub Africa va sélectionner les entrepreneurs qui vont présenter les meilleurs projets. Ainsi, les candidats sélectionnés bénéficieront de conseils et d’assistance pour mieux développer leurs petites et moyennes entreprises. ‘’Ce Pitch Hub à Dakar offre l’opportunité aux porteurs de projets de rencontrer des investisseurs potentiels et d’avoir un premier retour sous forme de feed-back écrit, reprenant les points forts ou faibles du projet avec les recommandations’’, explique le président de Hub Africa, Zacharia Fahim. Après Dakar, la délégation continue sa tournée à Libreville au Gabon, à Abidjan (Côte d’Ivoire), Accra (Ghana), Addis Abeba (Ethiopie) et Douala (Cameroun).

ALIOU NGAMBY NDIAYE

Comments

comments

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Hub Africa propose ses services – Socialnetlink-La référence technologique en Afrique - Actualité de l'Afrique

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top