Entreprenariat

Projet NTF IV : 10 PME sénégalaises IT/BPO à l’assaut du marché ivoirien pour un partenariat gagnant-gagnant

Le projet NTF IV accompagne 10 PME sénégalaises IT/BPO à la conquête de nouvelles opportunités en Côte d’Ivoire. Bénéficiaires du projet NTF IV, ces entreprises sénégalaises participent à une mission de prospection à Abidjan du lundi 05 au vendredi 09 novembre.

La cérémonie officielle de cette mission a eu pour cadre hier mardi la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI). C’était en présence des autorités ivoiriennes et des membres de la délégation sénégalaise (OPTIC, ASEPEX) et du Coordinateur national du NTF IV, représentant de l’International Trade Centre (ITC).

Arona Koné, représentant du Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) estime que la visite de prospection du NTF IV, composée de 10 PME IT/BPO et des partenaires institutionnels du projet (ASEPEX et OPTIC), est un signal fort pour l’intégration sous-régionale vu la place de choix qu’occupent le Sénégal et la Côte d’Ivoire au sein de l’UEMOA. En cela, cette visite contribue au renforcement de la coopération entre les deux pays et cadre avec les Accords de partenariats économiques (APE) qui encouragent la création d’un bloc régional plus fort.

Pour lui, cette mission est à saluer, car elle s’attaque au marché de proximité. Au lieu d’aller vers les marchés internationaux qui sont pleins de contraintes et de barrières. Une démarche qui reste conforme aux engagements pris par la Côte d’Ivoire et le Sénégal, ajoute-t-il. Il est d’avis que la zone UEMOA dispose d’énormes potentialités qui doivent être explorées et exploitées.

Prenant la parole, le chef de la délégation sénégalaise, par ailleurs Secrétaire général de l’ASEPEX, M. Bathie Ciss souligne que cette visite de prospection n’est pas le fruit du hasard. D’après lui, elle s’inscrit dans une réelle dynamique économique qui lie le Sénégal à la Côte d’Ivoire puisque celle-ci vise à renforcer le commerce régional qui reste le seul salut pour le développement des deux pays.

Il souscrit aux propos du Représentant de la CCI-CI selon lesquels il est beaucoup plus intéressant de travailler sur un marché de proximité que sur des marchés lointains où la concurrence est plus que jamais rude. Il conforte cette position qui a pour principal objectif de créer un marché unique à travers l’UEMOA et/ou la CEDEAO et de mettre à niveau nos entreprises dans un contexte de concurrence marqué par la signature des APE. Sur ce, M. Ciss fait appel à l’instauration d’un marché fort et dynamique permettant aux entreprises africaines de faire face à la concurrence internationale. Pour relever le défi, il prône la mise en place des joint-ventures entre entreprises ivoiriennes des TIC et sénégalaises du même secteur.

De son côté, Diabel Ndaw, coordinateur du NTF IV, est revenu sur ce projet qui vise à accompagner les start-up et PME IT/BPO à l’export. Il se réjouit du fait que la plupart des PME qui composent la délégation soient déjà présentes en Côte d’Ivoire à travers leurs filiales ou des partenariats stratégiques avec des entreprises ivoiriennes.

Pour sa part, le Président du conseil d’administration (PCA) du Groupement des opérateurs TIC en Côte d’Ivoire (GOTIC), Patrick Mbengue, a présenté aux entreprises sénégalaises les opportunités qu’elles peuvent saisir dans le domaine des TIC en Côte d’Ivoire. Il invite le Sénégal et la Côte d’Ivoire à travailler ensemble pour mettre toutes leurs opportunités de leur côté.

D’après lui, cette réunion institutionnelle d’accueil et d’information sur le marché ivoirien cadre avec les besoins des structures sénégalaises au regard du dynamisme de l’écosystème digital ivoirien caractérisé par un secteur public et privé très forts.

Partenaire institutionnel et bénéficiaire du projet NTF IV, l’Organisation des professionnels des TIC (OPTIC) revient sur le choix de la capitale ivoirienne concernant cette visite de prospection commerciale en Côte d’Ivoire. Son Secrétaire permanent souligne que le choix d’Abidjan s’explique par l’échange des bonnes pratiques avec le GOTIC et par le dynamisme économique de la Côte d’Ivoire dont les entreprises TIC du Sénégal veulent s’inspirer.

valorisation  du  savoir-faire des PME TIC à l’export

Au cours des fructueuses discussions, les représentants des différentes PME sénégalaises ont livré leurs avis sur l’étape abidjanaise du projet NTF IV. Pour Mathias Sitou Woamekpo, coordonnateur Front Office du Groupe Neurotech SA, cette visite de prospection participe à valoriser le savoir-faire des PME TIC à l’export. Par conséquent, elle va davantage développer la filiale de Neurotech basée à Abidjan et en même temps booster le business du Groupe en Côte d’Ivoire. Il pense que c’est tout bénéfique au marché ivoirien qui reste le poumon économique de la sous-région ouest africaine.

Abondant dans ce sens, le Directeur du développement international de Gainde 2000, Mor Talla Diop, salue l’initiative du NTF IV qui, selon lui, est majeure et permet aux entreprises sénégalaises d’avoir accès au marché ivoirien de façon structurée et organisée. Déjà présente au Burkina Faso et en Guinée via le développement de ses solutions à forte valeur ajoutée, l’entreprise Gainde 2000 a de forts atouts à faire valoir au Sénégal, déclare son représentant au sein de la délégation sénégalaise. Il ajoute que cette mission vient à point nommé.

D’autant qu’il permet à Gainde 2000 de rencontrer certaines agences gouvernementales comme le ministère de la Justice, le Centre de promotion des investissements (CEPICI), la Banque nationale d’investissement et l’Agence pour l’emploi des jeunes. Des structures qui sont à la recherche d’innovation technologique et qui peuvent savoir la capacité des entreprises sénégalaises à pouvoir déployer ces types de solutions à travers cette visite, soutient mordicus Mo Talla Diop.

Nafissatou Sall, Directrice Générale de Call Me, trouve que cette mission va apporter beaucoup de visibilité à la structure qu’elle dirige. D’autant qu’elle se développe sur le marché ivoirien qui reste très prisé. D’ailleurs, elle précise qu’à travers sa filiale d’Abidjan Call Me souhaite pérenniser sa clientèle, élargir son portefeuille client, toucher de nouveaux secteurs et pouvoir mettre en exergue tous leurs potentiels et atouts afin de répondre au besoin du marché ivoirien.

Tanor Dieng, Associé et Fondateur de la société Baamtu œuvrant dans l’ingénierie de la logicielle, cette visite de prospection permet à sa structure d’aller vers d’autres marchés plus grands que celui du Sénégal qui n’est composé que de 14 millions d’habitants. Raison pour laquelle elle compte étendre ses tentacules en Côte d’Ivoire, en général et en Afrique, en particulier pour renforcer son business. La Côte d’Ivoire s’offre naturellement comme une opportunité à Baamtu au vu du dynamisme du marché ivoirien qui a connu une croissance de 9% sur les 4 dernières années, analyse-t-il. Fort de ce potentiel, il reste convaincu que ce marché a un réel besoin en termes de système d’information et en termes d’outil logiciel. Cette mission est l’occasion, selon lui, de proposer aux entreprises leurs services et de nouer des partenariats gagnant-gagnant avec les entreprises de la Côte d’Ivoire.

Les responsables de ces 10 PME ne chôment pas.

 

Ils multiplient les rencontres B to B individuels pour repartir aux sénégalais avec des contrats ficelés sur place. Du côté des officiels sénégalais, les rendez-vous et autres séances de travail se poursuivent. D’ailleurs, des rencontres sont prévues avec l’Ambassadeur du Sénégal à Abidjan ce mercredi. D’autres rendez-vous sont également en vue avec le ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, M. Bruno Nabagné Koné et des membres du patronat ivoirien réunis autour de la Confédération générale des entreprises des Côte d’Ivoire (CGECI).

Financé par le Ministère des Affaires Etrangères des Pays Bas, le projet NTF IV Sénégal est un programme d’appui au développement du secteur des technologies de l’information et de l’externalisation des processus métiers. De novembre 2017 à juillet 2021, le projet accompagne 80 entreprises lauréates dans leur développement commercial à l’international. NTF IV Sénégal est exécuté par le Centre du Commerce International (ITC), en collaboration avec l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX) et l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC) du Sénégal. À terme, le programme NTF IV devrait contribuer à l’émergence d’un environnement économique favorable aux entreprises sénégalaises actives dans les secteurs TI et BPO.

Comments

comments

Comments
To Top