Selon les dernières statistiques publiées dans le Mobile Report de Jumia, le Cameroun a enregistré 6,13 millions d’utilisateurs web à la fin de l’année dernière. Des chiffres qui renseignent à suffisance sur le potentiel du pays mais également sur les opportunités dans ce domaine d’activité.

L’Afrique commence fortement à inscrire son nom dans le panthéon du web. Une croissance exponentielle avec des chiffres fort évocateurs. Un continent de 1,3 milliards de personnes pour une population web de 435 millions. Certains diront que ce chiffre est très faible mais les analystes les jugent de très fort surtout au regard de notre passé. Et si on regarde les tableaux et les perspectives des établissements de brettonwood,  le continent aura près de 600 millions d’utilisateurs web à l’horizon 2025. Au cœur de cette population fortement connectée, on compte quelques pays leaders notamment le Nigéria, l’Ethiopie, l’Egypte, la RDC et la Tanzanie.

Malgré cette percée du nombre d’utilisateurs internet, le secteur du e-commerce tarde encore à s’envoler.  Dans son rapport 2017 intitulée : « Afri-Shopping: Exploring the African E-commerce Start-up Ecosystem », la société DisruptAfrica comptabilisait 264 entreprises qui exerçaient des activités de e-commerce sur seulement 23 marchés africains, dans divers sous-secteurs tels que l’alimentation, les biens d’équipement, les vêtements, les services de taxi et les voyages. Et selon un autre rapport, le commerce électronique en Afrique a généré un revenus de seulement  16,5 milliards de dollars US en 2017 et pourrait atteindre 29 milliards En 2022.

Lire aussi: Stimulation de la croissance économique : Microsoft renforce des start- ups sénégalaises

Dans son rapport 2017 intitulée : « Afri-Shopping: Exploring the African E-commerce Start-up Ecosystem », la société DisruptAfrica comptabilisait 264 entreprises qui exerçaient des activités de e-commerce sur seulement 23 marchés africains, dans divers sous-secteurs tels que l’alimentation, les biens d’équipement, les vêtements, les services de taxi et les voyages. Et selon un autre rapport, le commerce électronique en Afrique a généré un revenus de seulement  16,5 milliards de dollars US en 2017 et pourrait atteindre 29 milliards En 2022.

Le Cameroun ne figure pas particulièrement dans cette liste de leaders africains aussi bien en termes de nombre d’internautes que du e-commerce. Pourtant le dernier rapport de la conférence des nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) classe le pays des Lions Indomptables dans le top 10 africain en matière de commerce électronique. Plus de 6 millions d’utilisateurs web pour un taux de pénétration de 25%. Le pays a également enregistré l’arrivée de grands groupes comme Jumia (le leader panafricain du commerce électronique et première entreprise tech à la bourse de New York) qui y a posé ses valises depuis 2013 avec pour ferme conviction de faire décoller cette activité.

Lire aussi: Facilitation des échanges : plaidoyer pour une meilleure démocratisation de l’information commerciale

“6.13 millions d’internautes, c’est un potentiel de 6.13 millions d’e-acheteurs. Nous devons transformer ce potentiel” c’est ce que déclarait le CEO de Jumia Cameroun lors d’une conférence de presse à Douala. Pour lui comme pour, Le Cameroun doit se positionner comme un leader dans ce secteur. Il disait alors que: “ Regardons les pays comme….. Certains citoyens font des achats en ligne de chez eux alors qu’ils ont des supermarchés juste à côté de la maison. Le e-commerce est une solution……”