La digitalisation est devenue un passage obligé pour tout pays voulant réduire sa trajectoire de développement économique et social, a soutenu lundi, El Kebir Alaoui, adjoint du représentant résident du Programme des nations-unies pour le développement (PNUD) au Sénégal.

’’La technologie et particulièrement la digitalisation n’est plus un choix. C’est un passage obligé pour qu’un pays puisse jouer sa partition dans le processus de développement‘’ a-t-il notamment déclaré à l’agence de presse sénégalaise.

Il participait à un atelier de planification stratégique initié par le ministère de l’Economie numérique et des Télécommunication dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie dite SN2025, programme destiné à généraliser l’usage du numérique à l’horizon 2025 au Sénégal.

Ceux qui ont déjà investi le milieu du numérique sont devenus les maîtres du monde alors que les retardataires resteront parmi les oubliés du monde, a averti le membre de la représentation du PNUD au Sénégal.

Il a insisté sur le fait que le numérique et la digitalisation étaient devenus des enjeux centraux et pouvaient constituer des stratégies efficaces pour relever le défi de l’inclusion et de réduire les inégalités.

El Kebir Alaoui a ainsi réitéré l’engagement’ du PNUD à soutenir les autorités sénégalaises dans la mise en œuvre de la stratégie numérique devant permettre au pays de e mieux s’adapter aux mutations du monde

aps