L’année 2019 a été très critique pour le continent africain.  A cause des coupures d’internet, le continent à perdu la somme de  5,296 milliards de dollars selon le dernier rapport sur les coupures d’Internet en Afrique et dans le monde.

L’Éthiopie, le Tchad, le Zimbabwe, la République démocratique du Congo (RDC), la Mauritanie et l’Algérie sont les pays les plus touchés.

Par exemple,  au Tchad,  Internet a été coupé pendant 4 728 heures dans le pays. L’analyse économique de cet événement impopulaire a révélé que le pays avait perdu 129,5 millions de dollars. Idem pour Éthiopie qui totalise qui a perdu 56,3 millions de dollars à l’économie éthiopienne.

En mars 2019, Brookings a rapporté que 70 % des personnes les plus pauvres du monde vivaient en Afrique. Le rapport suggère cependant que l’Afrique a commencé à sortir du seuil de pauvreté extrême à raison de 367 personnes par jour.

Néanmoins, d’ici 2030, le continent n’aura toujours pas atteint le premier ODD, qui est l’éradication de la pauvreté sous toutes ses formes.

En outre, la Banque mondiale prévoit une hausse des indices de pauvreté en Afrique d’ici 2030 par rapport aux autres continents.

D’après ces rapports, il est clair que l’Afrique a besoin d’accumuler autant que possible et ne peut se permettre de voir son PIB reculer. Les pays africains doivent exploiter toutes les ressources à leur disposition pour réduire le terrible taux de pauvreté qu’enregistre le continent.

 

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!