Avec cette pandémie mondiale, chaque jour diverses informations sont partagées sur internet. Dès lors, la Division Spéciale de Cybersécurité de la police nationale a constaté une recrudescence de la diffusion de fausses informations à travers les réseaux sociaux.

Des diffusions qui portent essentiellement sur des messages, photos, vidéos ou enregistrements sonores partagés via le net et particulièrement sur le réseau social WhatsApp sans la moindre vérification de la part de leurs auteurs. Cette diffusion, selon la Police, est la conséquence d’une manipulation volontaire d’utilisateurs qui engagent leur responsabilité pénale en s’exposant aux sanctions prévues par la loi sénégalaise.

Lire aussi: Lutte contre la cybercriminalité : la gendarmerie lance le projet Passeport Jeune pour Internet

D’après Dakaractu, la Police Nationale invite les concitoyens à toujours vérifier les informations reçues en visitant un site officiel du gouvernement ou sur les sites de la presse nationale ;

  • de ne jamais transférer de messages reçus d’autres personnes sans en avoir vérifié le contenu ;
  • d’informer l’administrateur du groupe de discussion sur lequel circule le message en insistant sur le possible caractère illicite du contenu.

La police nationale conseille aussi aux utilisateurs à consulter régulièrement les recommandations du gouvernement ou de ses ministères, relatives aux mesures préventives à adopter ;

  • et enfin à conseiller aux amis, contacts et proches à ne pas diffuser les messages photos, vidéos ou enregistrement sonores reçus sans en avoir vérifié le caractère officiel ou licite.

 

Avec Dakaractu

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet