La pandémie Covid 19 a fait naitre plusieurs projets au Sénégal tout en mettant en exergue la créativité des jeunes entrepreneurs.

Cette semaine Socialnetlink vous fait découvrir un projet très sympa initié par Demba Gueye, jeune entrepreneur et spécialiste en communication digitale. Il partage avec nous son expérience et la méthode utilisée dans le cadre du projet Dakarmasks.

Comment est née l’initiative DakarMasks ?

Il y a deux mois, alors que l’épidémie comptait ses tout premiers cas au Sénégal, j’ai été confronté à la dure réalité de trouver des masques chirurgicaux dans les pharmacies du quartier de Keur Massar, où j’habite depuis peu.

 

J’ai donc été très vite mis face à une situation que je percevais de loin : la pénurie de masques faciaux dont souffrait non seulement le Sénégal, mais le monde entier.
J’ai donc dû me procurer dans la rue, des masques en tissus, que je me suis empressé d’aller laver avant leur première utilisation.

Lire aussi l’article : L’après Covid-19 : le digital comme solution essentielle pour se relever de la crise économique

Ces masques n’étant pas aux normes, je me suis vite décidé, après avoir vu un bon nombre de contenus sur internet expliquant l’importance des masques faciaux, de commencer à produire des masques aux normes AFNOR, afin d’en doter avant tout le personnel soignant qui se trouve être en première ligne, mais également le plus grand nombre de Sénégalais qui avait beaucoup de mal à s’en procurer.

Quelle est la stratégie utilisée dans la communication digitale ?

Nous utilisons Facebook, Twitter, Instagram pour la communication et le B2C et principalement WhatsApp Business pour les ventes directes et parfois du B2B.
L’e-mail nous sert essentiellement à présenter Dakar Masks et à proposer nos offres de produits aux entreprises qui désirent équiper leurs collaborateurs de nos Dakar Masks.

Que pensez-vous des initiatives digitales lancées par les Sénégalais ?

En ce moment, nous faisons de notre mieux pour produire des masques aux normes dans l’unique but de lutter efficacement et concrètement pour faire reculer le COVID19.

Nous sommes ravis et motivés de voir d’autres jeunes comme nous utiliser internet pour sensibiliser, alerter, informer sur le coronavirus, mais aussi de très grandes entreprises comme la Sonatel (par le biais d’émérites employés et sympathisants) entre autres, lever des fonds via le mobile-money, mettant ainsi le digital à contribution dans cette lutte dont la finalité est résolument la mise en place d’actions concrètes sur le terrain (achat de vivres pour les populations ou encore de matériel médical pour le personnel soignant).

Quels sont vos projets futurs sachant que la pandémie est limitée ?

Mon métier, c’est le conseil en communication digitale.  Je souhaite vivement que l’on sorte de ce mauvais pas pour que nous puissions retourner à ce que nous savons faire de mieux, et que surtout l’économie reprenne pour les millions de Sénégalais qui vivent des moment très très durs.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet