Dans un entretien avec nos confrères de leral.net, Emmanuel Bocquet fait une analyse pertinente sur l’économie digitale en cette période de pandémie.

L’expert en E-commerce/E-business a abordé le projet Jayma Mburu lancé par le Ministère du Commerce et des PME du Sénégal en partenariat avec les boulangers . Selon lui, c’est un projet perdu d’avance dans la mesure où la distribution est compliquée et que le pain n’a pas beaucoup de marge.

« C’est très compliqué de distribuer du pain parce qu’il coûte 150 fcfa et n’a pas beaucoup de marges, n’est pas acheté en quantité (..) C’est un produit compliqué pour le commerce mais extrêmement fidélisant parce que tout le monde s’en procure… Mais avec l’initiative du gouvernement le projet est perdu d’avance .. » a expliqué l’expert en E-commerce.

Lire aussi l’article : E-Commerce au Sénégal : Les paradoxes d’un secteur en pleine mutation

Bocquet est aussi revenu sur les différents modèles de E-commerce, comment faire du E-commerce, ce qu’il faut pour le réussir, etc.
Pour l’expert , il ne faut pas être très digital pour se lancer dans le E-commerce, il faut être très commercial.

Il invite l’Etat à réguler le secteur, mettre les gens à égalité de façon à ce que les gens qui produisent des services de qualité, soient privilégiés par rapport aux autres. Socialnetlink vous propose son entretien

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet