Avez-vous un intérêt à résoudre les problèmes d’érosion côtière et d’inondation causés par le développement des ports et des opérations maritimes en Afrique de l’Ouest ? La Banque mondiale a besoin de vous ! Postulez avant le 1er juillet 2020.

Le Groupe de la Banque mondiale lance un appel à l’innovation dans le cadre du Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA). Plus précisément, cet appel s’inscrit dans le cadre du Projet d’investissement pour la résilience-WACA (WACA ResIP), un projet régional associant plusieurs pays qui vise à soutenir les ressources actuelles et à renforcer la résilience des habitants du littoral du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Mauritanie, de São Tomé et Príncipe, du Sénégal et du Togo. Ces six pays, qui s’étendent sur environ 2 200 km de côtes, ont un littoral particulièrement vulnérable en raison de l’érosion, des inondations et de la pollution, mais ils ont également la volonté de gérer au mieux les conséquences indésirables de ces phénomènes. Le programme WACA a aidé ces pays à élaborer des processus de planification des investissements multisectoriels, ce qui a abouti à la mise en place de plans d’investissement multisectoriels-WACA (MSIPs) disponibles sur les pages de pays de ce site.  

Lire aussi: La Sonatel lance un appel public à l’épargne pour 100 milliards FCFA

Cet appel à l’innovation met l’accent sur la question de la dégradation côtière en Afrique de l’Ouest, et plus particulièrement vise à réduire l’impact des grands ports commerciaux sur le mouvement des sédiments et de l’érosion côtière. L’appel porte sur des solutions innovantes pour les six pays susmentionnés et il pourrait s’étendre à l’ensemble des 17 pays côtiers qui participeront au programme ultérieurement. L’ampleur et la complexité des questions côtières exigent une approche interdisciplinaire et régionale ainsi qu’un niveau de financement et de soutien engageant de nombreux intervenants et partenaires. L’objectif de cet appel est de trouver des solutions à la dégradation côtière qui soient innovantes mais réalisables. 

Lire aussi: Phase 2 du projet SWEDD : la Banque mondiale met 376 millions pour l’Autonomisation des femmes et des filles en Afrique

Naturellement, les solutions innovantes sont souvent associées à des problèmes de faisabilité technique et financière. Il est certes important pour les participants d’en être conscients, mais cela ne devrait pas les décourager de présenter des idées très ambitieuses ou très simples. En outre, même si l’appel porte sur six pays, toutes les propositions devront observer une approche intégrée et tenir compte des effets que les solutions proposées peuvent avoir sur les pays voisins. 

LIRE AUSSI  Télétravail : de l’accès à l’excès

LE CONCOURS

Cet appel à innovations vise à identifier des solutions innovantes et réalisables pour lutter contre les problèmes d’érosion côtière et d’inondation liés au développement continu de grands ports commerciaux et des opérations maritimes en Afrique de l’Ouest, principalement pour le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, São Tomé et Príncipe, le Sénégal et le Togo, mais avec également des perspectives pour les autres pays d’Afrique de l’Ouest. Dans la plupart des cas, les ports existants ont été construits avec un aménagement limité et une faible prise en compte de l’aggravation potentielle de l’érosion côtière. Ce qui constitue une menace majeure, c’est le fait que ces insuffisances sont également constatées dans la conception et la construction de nouveaux ports.

L’objectif est d’identifier les innovations qui permettent d’éviter, d’atténuer et de corriger les effets géomorphologiques et écologiques (érosion côtière et dégradation de l’écologie marine) associés aux ports commerciaux existants et prévus en Afrique de l’Ouest. Les solutions proposées devront être innovantes, réalisables et durables. Elles peuvent concerner des infrastructures à réaliser le long du littoral pour lutter contre l’érosion causée par les ports existants et prévus ; des infrastructures à réaliser dans les ports existants et prévus et dans les systèmes lagunaires afin de contrôler le débit de l’eau et les charges sédimentaires ; des pratiques d’exploitation et d’entretien pour les ports existants prévus ; des Partenariats Public-Privé (PPP), des modèles de gestion et des solutions de passation de marchés pour les ports existants et prévus.

QUI PEUT PARTICIPER AU CONCOURS ?

Les participants peuvent être une seule entité, un seul individu, ou un consortium composé de plusieurs entités ou individus. Pour être admissible, une entité doit être une université (publique ou privée), un organisme de recherche (public ou privé), une entreprise privée (c’est-à-dire une société d’ingénierie, une entreprise de construction ou un groupe de consultants) ou une organisation à but non lucratif (c’est-à-dire une ONG, une organisation caritative ou une entreprise sociale) ; un individu peut être un étudiant universitaire ou un consultant unique.)

LIRE AUSSI  Le président du Parlement guinéen pris en flagrant délit de plagiat

Une entité ou un individu ne peut soumettre qu’une seule demande. Par conséquent, une entité ou un individu qui a déjà soumis une proposition, seul ou en tant que membre d’un consortium, ne peut pas soumettre une autre proposition (seul ou en tant que membre d’un autre consortium). Pour poser votre candidature, remplissez toutes les sections requises sur la page de candidature qui sera mise en ligne le 1er juin. Vous pouvez sauvegarder votre projet de candidature si vous avez besoin de plus de temps pour compléter le processus et le soumettre lorsqu’il sera prêt pour le 1er juillet 2020 (23h59, heure normale de l’Est des États-Unis).

COMMENT S’INSCRIRE ?

Pour soumettre votre candidature, remplissez toutes les sections requises sur la page de candidature qui sera mise en ligne le 1er juin. Une fois votre propre profil créé , vous pourrez accéder au formulaire et remplir les sections requises. Vous pouvez sauvegarder votre application si vous avez besoin de plus de temps pour compléter le processus et la soumettre lorsqu’elle sera prête pour le 1er juillet 2020 (23h59, heure normale de l’Est des États-Unis).

Instructions

Partie A : Description du candidat

Veuillez fournir les informations suivantes :

  • Nom de l’organisme responsable ;
  • Coordonnées de l’organisme responsable (téléphone et adresse électronique) ;
  • S’il s’agit d’un consortium, nom des autres partenaires.

Veuillez noter que l’organisation ne peut faire partie que d’une seule candidature.

Partie B : Description de l’organisation/ détails

Veuillez résumer en 300 mots maximum et joindre un fichier (maximum 30 pages et taille du fichier 10 MB).
Décrivez l’organisation/les détails, y compris les domaines d’activité principaux, le personnel et les principaux CV et veuillez inclure :

  • des informations montrant qu’ils sont qualifiés dans le domaine de la mission ;
  • des informations sur les capacités techniques et managériales de l’innovateur/des innovateurs ;
  • des informations sur leur activité principale et le nombre d’années passées dans l’entreprise ou l’activité
  • des informations sur les qualifications des principaux membres de l’équipe/du personnel qui ont travaillé sur cette proposition.
LIRE AUSSI  AFRIQUE- 21 Femmes qui font bouger le monde de la Tech

Partie C. Description du/des projet(s) antérieur(s) pertinent(s)

Veuillez résumer en 300 mots maximum et joindre un fichier (maximum 10 pages et taille du fichier 5 MB). Les informations doivent comprendre :

  • des informations montrant la pertinence des projets passés présentés pour l’Afrique de l’Ouest, le cas échéant ;
  • des informations décrivant la mise en œuvre des projets antérieurs présentés, le cas échéant ; et
  • des informations décrivant l’impact des projets antérieurs présentés, le cas échéant.

Partie D : Description de la ou des innovations proposées pour un ou plusieurs des quatre défis thématiques

Veuillez choisir entre un et quatre défis thématiques ci-dessous, résumer en 300 mots maximum et joindre un fichier (taille maximum du fichier 5 MB et nombre maximum de pages en fonction du nombre de défis que vous choisissez de relever : maximum 3 pages pour un défi, maximum 6 pages pour deux défis, maximum 9 pages pour trois défis et maximum 12 pages pour les quatre défis thématiques).

Décrivez l’idée conceptuelle de l’innovation ou des innovations proposées, clairement séparées par le ou les défis thématiques choisis. Veuillez noter qu’aucun détail ni estimation de coût n’est requis pour cette étape.

  • Défi thématique 1. Informations sur les infrastructures proposées ;
  • Défi thématique 2. Informations sur les mesures de planification proposées et les pratiques de gestion des opérations portuaires et lagunaires ;
  • Défi thématique 3. Informations sur les caractéristiques proposées des partenariats public-privé (PPP), les modèles commerciaux et les options contractuelles ;
  • Défi thématique 4. Exemples de bonnes pratiques mondiales en matière de gestion des ports et des lagunes et études de cas réussies qui pourraient être proposées aux pays d’Afrique de l’Ouest.

Partie E. Présentation de l’équipe et de la ou des innovations par vidéo

Veuillez télécharger une vidéo de 2 à 3 minutes maximum sur YouTube, assurez-vous qu’elle est privée et incluez le lien dans votre courriel de candidature.

Plus de détails

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet