Au Sénégal le secteur de l’audiovisuel est en pleine mutation. Depuis quelques années, on assiste à la naissance d’une nouvelle forme stratégique de création de contenus avec une explosion de la production sur le web.

Il suffit simplement de faire un tour sur la toile pour se rendre compte de l’importance de la production audiovisuelle avec la percée fulgurante des séries, sketchs et autres réalisations made in Sénégal.

Lire aussi l’article : Films et séries: Les nouveautés sur Netflix

L’industrie cinématographique est l’une des plus prometteuses dans le monde et le Sénégal ne compte pas rester en arrière face à cette nouvelle vague de l’économie numérique.
Si aujourd’hui, le Nigéria a pu se développer c’est grâce, à une partie, de sa grosse industrie cinématographique baptisée “Nollywood”.

Au Sénégal, le gouvernement a lancé depuis l’année dernière l’un des plus grands projets phares de sa stratégie numérique à travers la mise en plan du Parc des Technologies Numériques  de Diamniadio qui prend forme petit à petit sur une superficie de 25 ha. Un gros projet de plusieurs milliards ( 46 milliards ) qui groupera l’ensemble des besoins nécessaires pour faire du Sénégal un « Hub de services » et un pays leader dans le domaine du Numérique.

Lire aussi l’article : Parc des technologies numériques : Pour la sécurisation des données personnelles

Pour Bassirou BA, il n’était pas question de mettre en place ce Bijou technologique, source de créateurs d’emplois sans penser au monde de l’audiovisuel.

Selon le Coordonnateur du PTN, au-delà du Data Center, du Centre d’innovation, et de la structuration de la gestion du Parc en cours de finalisation, le centre de production audiovisuelle et de multimédia sera une vraie opportunité pour créer des emplois directs dans ce pays.

C’est un élément très important qu’il faut mettre en avant parce que l’industrie créative est un gésier potentiel énorme d’emplois. Le centre de production audiovisuelle et de création de contenus multimédias aura un effet sur les jeunes créateurs de contenus notamment sur le Gaming et l’industrie culturelle..” a insisté Bassirou BA qui soutient que le PTN sera mis en service en 2021.

En terme d’équipements, le centre aura tous les outils nécessaires pour booster la production ( régies vidéo; une salle de montage vidéo, bureaux à aires ouvertes; salles de conférence; salles de vidéoconférence; une salle de formation; une salle de production; plateaux de télévision; plateaux radio; locaux techniques…)

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet