Il est considéré comme un pionnier de la neurologie. Professeur Ibrahima Pierre Ndiaye, décédé le mardi 04 août dernier à l’âge de 78 ans, a consacré sa vie à la recherche et à la santé. Son parcours est revisité par nos confrères du quotidien national Le Soleil.

Professeur titulaire de la chaire de neurologie depuis 1985 à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Ibrahima Pierre Ndiaye a formé plusieurs générations de neurologues. Il est considéré par le neurochirurgien, Dr Joseph Mendy, comme « un pionnier de la neurologie » au Sénégal et en Afrique.

Une carrière universitaire et scientifique bien remplie

Pur produit de l’école sénégalaise, il a fait ses études à Saint-Louis, sa ville natale. Le baccalauréat scientifique obtenu au lycée Charles de Gaulle à Saint-Louis,, il s’envole pour la France où il se perfectionne comme interne des hôpitaux à l’université de Paris IV.

Pr Ibrahima Ndiaye a obtenu son agrégation en médecine en 1979, devenant ainsi le premier africain francophone agrégé de neurologie. A son retour au Sénégal, il a succédé aux assistants techniques français qui intervenaient à l’hôpital Fann, indique Dr Mendy, son ancien étudiant selon qui, Ndiaye a passé toute sa vie au service des patients sénégalais.

A son actif, la formation de plusieurs générations de médecins et de professeurs de facultés, Ibrahima Pierre Ndiaye a publié plus de 150 articles dans des revues scientifiques de renom. Après sa retraite, il a été vice-président de l’académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts).

Un parcours qui sera couronné de plusieurs distinctions : Ordre national du mérite du Sénégal, Légion d’honneur française, les Palmes académiques du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames).

Par Seneweb

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet