Dans sa livraison du jour, le quotidien Libération a révélé des chiffres issus des résultats du premier semestre 2020 de Sonatel publiés par Cgf Bourse le 4 août dernier.

Une hausse des prix déguisée

En conséquence, selon le journal parcouru par Socialnetlink, si Orange s’entête à vouloir maintenir la hausse des ses prix, cachée à travers des « offres » dénoncées par ses abonnés, c’est parce que la santé financière du premier opérateur n’est plus ce qu’elle était. La preuve par les chiffres.

Et le moins que l’on puisse dire est qu’on est loin du tableau peint récemment par le groupe à travers une opération de communication bien encadrée. Est- ce la raison qui a poussé Sonatel a tenté une hausse déguisée de ses prix avant de se faire rappeler à l’ordre par le régulateur ?

Une baisse de la valeur Sonatel au Sénégal

Même si le Bénéfice avant intérêt, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) est en croissance de 5,10 % et que le chiffre d’affaires s’est établi à 587, 3 milliards FCFA au premier trimestre 2020, il a été noté une baisse de la valeur Sonatel au Sénégal « avec une concurrence accrue sur les offres proposées à la clientèle (rapport prix/ volume) » et « la multiplication des mesures barrières de lutte contre la pandémie du coronavirus » qui a entrainé «  la baisse voire l’arrêt de certains actions de communication sur  le terrain » .

Lire aussi: Dépôt et retrait d’argent : Free offre la gratuité à ses clients avec Free Money

En effet, l’Ebitda du groupe a progressé, en passant de 235 milliards FCFA à 247 milliards CFA.

Cependant, il est signalé un « léger recul du résultat de 1,10% au premier semestre 2020 en raison de la stratégie d’investissement générant une croissance importante des charges financières et des dotations liées aux amortissements ».

Les segments Orange money et Internet mobile « restent les deux pôles relais de croissance » de Sonatel mais le chiffre d’affaires du segment Voix et SMS mobile « a subi les coûts de la crise sanitaire et l’amélioration des offres concurrentielles ».

D’après la même source, il a reculé de 7%.

Une baisse de 24% est aussi notée sur les revenus du segment international, qui sont passés à 6,5% du chiffres d’affaires, contre 8,7% au premier semestre 2019.

Et « malgré la bonne politique de maitrise des charges indirectes réalisées, qui a permis au groupe d’enregistrer une hausse de l’Ebitda, le résultat net s’est détérioré de 1,10% avec, toutefois, une marge nette qui reste pratiquement constante (15,57% en juin 2019 contre 15,31% en juin 2020) ».

Lire aussi: Pass Illimix Orange vs. Forfaits Free: quel opérateur choisir pour l’Internet et les appels?

Sur le plan opérationnel, le parc abonné global est passé de 32,7 millions en décembre 2019 à 33,2 millions clients en juin 2020, avec une croissance de 6,19% entre fin décembre 2019 et fin juin 2020.

Depuis fin mars, il convient de noter une légère baisse de 0,8% du nombre d’abonnés internet mobile.

Avec Libération

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet