Depuis l’apparition du coronavirus, les premières recommandations sont le lavage des mains avec de l’eau et du savons mais plus simplement l’utilisation de gels hydro alcoolique. Dès lors, nous avons vu sur le marché sénégalais plusieurs marques de ces produits. Cependant, notez que c’est une grosse arnaque.

L’Institut Fondamental d’Afrique Noire (Ifan) qui a étudié la qualité des gels hydro alcooliques révèle un gros scandale sur la question. Dans le rapport qui a sanctionné ses travaux, l’Ifan renseigne que sur 14 types de gels utilisés au Sénégal, les 09 ne sont pas de bonne qualité.

Alors que les autorités sanitaires recommandent sans cesse aux populations d’utiliser les gels hydro alcooliques afin d’endiguer la propagation de la Covid-19, certaines personnes ne se sont pas gênées de mettre sur le marché des gels de mauvaise qualité. En effet, ces produits ne répondent pas aux normes édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé. La grosse arnaque a été éventée par l’Ifan qui a effectué une étude sur les gels hydro-alcooliques en cette période de pandémie du coronavirus. D’après le rapport produit par l’Ifan, aucun importateur ou vendeur de gels n’a présenté son produit pour vérification au bureau sénégalais de normalisation.

Lire aussi: L’IUT de l’Université de Thiès présente officiellement le dispositif autonome de lavage des mains

Selon les responsables du laboratoire de l’Ifan qui ont travaillé sur tous les échantillons vendus au Sénégal, «la plupart des gels vendus aux populations ne contiennent pas d’alcool pour tuer les virus et les bactéries». Or, les normes définies par l’Oms sur les gels sont notamment la présence suffisante d’alcool, de glycérine et d’eau oxygénée. Malheureusement, ces normes ne sont pas respectées au Sénégal.

Pour Dr Nourou Diaby qui a participé à l’étude, sur les 14 types de gels vendus au Sénégal et analysés par l’Ifan, seuls deux ont entièrement satisfait aux tests. Trois autres ont moyennement répondu aux critères. Le reste des marques est bon pour la poubelle. Il n’est pas recommandé de les utiliser. Autrement dit, les 09 autres gels hydro-alcooliques utilisés par les Sénégalais sont de mauvaise qualité et ne tuent aucun virus.

Par conséquent, la meilleure méthode est de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon pour tuer les virus et les bactéries afin de prévenir la Covid-19. Sur un autre registre, on a appris du ministère de la Santé hier que le Sénégal a enregistré 130 cas supplémentaires à la suite des derniers tests réalisés (1 421 prélèvements). Ces nouvelles contaminations sont constituées de 55 cas contacts, de 02 cas importés enregistrés à l’Aibd et à Djoffior et de 73 cas communautaires. Ceux-ci proviennent de Ziguinchor 09, Mbour 07, Bignona 04, Kolda 04, Kédougou 03, Mékhé 03, Tivaouane 03, Bounkiling 02, Fann 02, Nord Foire 02, Richard-Toll 02, Sacré-Cœur 02, Saraya 02, Thiès 02, Touba 02, Yoff 02, Almadies 01, Diourbel 01, Fatick 01, Foundiougne 01, Gibraltar 01, Guédiawaye 01, Joal 01, Khombole 01, Keur Massar 01, Louga 01, Maristes 01, Mbacké 01, Pikine 01, Rufisque 01, Sédhiou 01 et Vélingara 01.

Lire aussi: Saint- Louis : Des étudiants produisent des visières pour le personnel médical et du gel hydroalcoolique…

A noter que 38 patients sont dans un état clinique particulièrement grave et se trouvent dans les services de réanimation. Après avoir déploré un cas de décès au cours de la journée du jeudi (20 août), le Sénégal totalise désormais 262 décès liés à la Covid-19.

L’embellie dans cette grisaille, c’est la guérison de 115 patients qui sont rentrés chez eux. Ainsi à la date du 21 août 2020, le Sénégal compte 12 689 cas confirmés dont 8 165 guéris, 262 décédés et donc 4 261 sous traitement.

Avec L’AS

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet