C’est la crème de l’entrepreneuriat africain qui se retrouvera à la 8ème édition d’Angel Fair Africa prévue le 5 novembre 2020. Ce forum mettra en vedette un panel d’investisseurs et d’entrepreneurs entièrement féminins. 

Le très attendu  panel d’investisseurs sera composé de Subayi, partenaire de Dazzle Angels, Evelyne Dioh, PDG de WIC Capital, Lelemba Phiri, partenaire d’Enygma Ventures et Maya Famodu, PDG d’Ingressive Capital animée par Salimatou Diallo, associée de SD Avocats.

Alors que le panel des entrepreneurs aura comme invitées Magatte Wade PDG de Skin to Skin, Jamila Zomah PDG d’Africa Dish Out, Isseu Diop Sakho PDG de Mburu et Sassoum Niang CMO d’InTouch SA, sera animée par Eva Sow, directrice d’i4Policy.

Selon Eric Osiakwan, co-fondateur d’Angel Fair Africa, « l’écosystème africain des investissements et de l’entreprenariat devient de plus en plus mature au point où nous avons une forte participation des femmes tout au long de la chaîne de valeur, c’est pourquoi nos panels entièrement féminins sont destinés à mettre en valeur cette évolution importante« 

En effet, dit-il, les panélistes des investisseurs de cette année sont en fait parmi les investisseurs les plus actifs pendant la pandémie. Par exemple, souligne-t-il, «  Maya Famodu a clôturé son fonds d’amorçage de 10 millions de dollars pendant la pandémie alors que Lelemba Phiri, Evelyne Dioh et Hannah Subayi ont toutes fait des investissements importants pendant cette période – leur panel se concentrera donc sur la manière dont elles ont procédé et sur les leçons apprises».

Par ailleurs, détaille le document, le panel des entrepreneurs, quant à lui, est composé de ceux qui ont défié la pandémie pour développer leurs entreprises comme Jamila Zomah dont Africa Dish Out a connu une croissance de 44% et Isseu Diop Sakho de Mburu qui a effectivement obtenu de l’argent pendant la pandémie. Ils partageraient ces histoires sur leur panneau.

Aussi, conscients que le verrouillage en Afrique pendant la pandémie a créé un effet domino positif où les fusions et acquisitions (M&A) se sont accélérées à travers le continent, les organisateurs ont décidé de remplacer leur panneau de sortie par un panneau de M&A. «  Dans ce panneau nous aurons Endre Opdal, PDG d’HotelOnline, Dare Okundjou, PDG de MSF Afrique, Gregory Rockson et PDG de mPharma partageant leurs récentes activités de fusions et acquisitions animées par Winnie Mwangi, un professionnel du capital-risque et de l’investissement d’impact du Kenya », poursuit le document.

Faire des affaires dans un environnement virtuel

Tout ceci, disent les organisateurs, pour alimenter le thème général d’exploration de la nouvelle norme audacieuse de Lucy Quist dans la nouvelle norme de «faire des affaires dans un environnement virtuel» le 5 novembre 2020 sur la plate-forme www.virtualconferenceafrica.com.

« En tant que leader d’opinion et responsable de la diversité et de l’inclusion chez Morgan Stanley, Lucy ouvrira la journée avec son point de vue sur la façon dont la nouvelle norme audacieuse de l’Afrique fonctionnera dans la nouvelle norme mondiale lors d’une discussion chaude avec Ian Ziddah, associé de Chanzo Capital. Teresa Clarke, PDG d’Africa.com, suivra avec une discussion chaude à l’heure du déjeuner sur la façon dont elle a illustré la nouvelle normalité audacieuse en quittant Goldman Sachs à New York pour s’installer à Johannesburg, en Afrique du Sud, afin de faire d’Africa.com un empire médiatique, qui a acquis iAfrica l’année dernière.

La journée se terminera par une interview de Musi Skosana de MSM Property Fund avec Tim Draper de Draper.VC sur son audacieuse nouvelle habitude d’investir globalement depuis la Silicon Valley dans des entreprises comme Baidu, Tesla, Hotmail, Skype, etc. qui ont toutes redéfini leurs industries.   », précise le document. 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet