Oumy Ndour, journaliste et réalisatrice sénégalaise pourrait être décrite comme une professionnelle des médias animée par une profonde volonté de défendre sa culture et de lutter en faveur du droits des femmes.

Née en 1980 à Thiès au Sénégal elle est entre-autres diplômée du Centre d’études des sciences et techniques de l’information de l’université Cheikh Anta Diop.Journaliste et musulmanePassionnée de journalisme, Oumy Ndour rejoint en 2008 la rédaction du journal télévisé de la Radio Diffusion Télévision Sénégalaise (RTS) comme présentatrice du journal télévisé.

Elle affiche ouvertement son combat contre la stigmatisation des femmes voilées en choisissant d’apparaître à l’écran la tête couverte avec grâce et élégance d’un voile laissant voir entièrement son visage, mariant ainsi à merveille son style moderne et son respect des traditions. Jeune et pleine d’énergie, Oumy Ndour souhaite débarrasser les femmes de leur image de “femme choisifiée” courante dans la société sénégalaise. Une femme peut porter le voile si elle le désire et rester avant tout une femme, féminine et férue de mode !

Lire aussi: Sénégal : Lancement d’une nouvelle revue féminine « Ladies Mag »

La chronique cinéma de la chaîne lui fait également les yeux doux en lui proposant d’intégrer la chronique cinéma ce qui lui vaut de participer à de nombreux jurys de festivals de cinéma.Une avancée majeure pour la cause des femmes au SénégalAfin de se lancer pleinement dans la lutte pour la cause qui lui tient à coeur depuis longtemps, Oumy Ndour a choisi de quitter la télévision et de créer le réseau Ladies Club dédié à la solidarité entre femmes.

LIRE AUSSI  ABDOU DIAW DU "SOLEIL": Une passion pour l’information économique

La plateforme Facebook Ladies Club Sénégal est un espace virtuel fermé qui offre à la gent féminine la possibilité de s’exprimer sur toutes les problématiques qui les touchent comme la formation, la recherche d’emploi mais aussi les problèmes liés à la polygamie, la violence conjugale ou à celle envers les enfants.

L’ancienne journaliste porte ainsi la parole de plus de 60 000 femmes pour essayer de faire enfin bouger les choses et que les femmes retrouvent la place qui leur est dûe au sein de la société sénégalaise. Oumy Ndour est aussi l’une des porte-voix du combat contre les féminicides au Sénégal à travers son collectif “dafa doy” (ça suffit en wolof).

Par Leral