Depuis le début de la commercialisation du vaccin anticovid par les fabricants, on note de nombreuses annonces de vente sur la toile, particulièrement sur le dark web. Alors, attention, ce sont de faux vaccins voire de l’arnaque.

Qu’il s’agisse d’attaques de type phishing ou ransomware ou de produits frauduleux proposés sur internet, par téléphone ou en porte-à-porte, les forces de l’ordre et les gouvernements sont sur le qui-vive avec le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Proposer des vaccins contrefaits contre le Covid-19, permettre de se faire vacciner plus tôt, fournir des kits de dépistages… Les arnaques en tous genres vont se multiplier avec les campagnes de vaccination qui entrent dans une phase plus active un peu partout dans le monde.

Lire aussi: La croissance adossée au déploiement du vaccin contre la Covid

Déjà, début décembre, Interpole avait envoyé un message d’avertissement à ses 194 pays membres, appelés à se préparer à des actions du crime organisé centrées sur les vaccins contre le coronavirus. L’organisation de coopération policière internationale, basée à Lyon, prévenait alors d’une « potentielle activité criminelle liée à la contrefaçon, au vol et à la promotion illégale de vaccins contre la Covid-19 et la grippe ».

Attention aux faux vaccins

Au-delà des vols lors de l’acheminement des vaccins, tels que ceux constatés lors de la distribution des masques, Interpol avait déjà repéré des sites de promotion de faux vaccins : ces actions « constituent un risque important pour la santé, voire la vie, avait indiqué Jürgen Stock, secrétaire général d’InterpolIl est essentiel que les autorités soient autant préparées que possible face à l’irruption à venir de tous types d’activités criminelles liées aux vaccins contre la Covid-19. »

Seulement, si ces arnaques se retrouvent sur internet avec de faux sites web, elles peuvent aussi davantage cibler les personnes âgées via du porte-à-porte ou des appels téléphoniques.

Attention aussi aux vagues de phishing qui permettent aux pirates de récupérer vos identifiants et codes secrets ou encore aux mails piégés qui donnent accès à vos ordinateurs pour les infecter et demander des rançons, les ransomwares.

Refuser toute proposition d’accès anticipé au vaccin

Aux États-Unis, le Trésor américain (réseau de répression des crimes financiers) a repéré dès fin décembre que, « d’ores et déjà, des fraudeurs ont proposé, moyennant des frais, de fournir le vaccin plus tôt aux victimes potentielles que ce qui est autorisé dans le cadre du plan de distribution de vaccins applicable ».

Selon nos confrères de ouestfrance, il est donc recommandé, qu’il s’agisse d’un appel, d’un SMS, d’un e-mail ou d’une personne qui se présente en porte-à-porte qui propose un accès anticipé au vaccin de refuser l’offre, de ne rien payer, et de ne pas fournir d’informations personnelles.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet