Etonnant de voir une grande marque comme celle de Bottega Veneta, très plébiscitée sur les réseaux sociaux, supprimer ses différents comptes Instagram, Twitter et Facebook.

À l’heure où la mode semble rythmée par l’ascension fulgurante des réseaux sociaux, une annonce d’un nouvel ordre saisit la toile. Ce 6 janvier 2021, la maison italienne de renom, Bottega Veneta s’est retirée d’Instagram, Facebook et Twitter.

Une décision inattendue, dont les raisons n’ont pas encore été évoquées, et qui surprend d’autant plus quand on mesure le pouvoir de visibilité qu’offre le digital, aux marques de mode.

Bottega Veneta prend congé des réseaux sociaux

Porté par le très discret directeur artistique Daniel Lee, le label italien pourrait ne pas renoncer définitivement aux social media, à en juger par les millions d’abonnés que la marque rassemblait, mais aussi par une stratégie de communication en béton armé, à laquelle elle nous avait habitué.

Lire aussi: Facebook supprime des centaines de comptes et groupes liés à des fake news

Une success story telle, que Bottega Veneta a connu un essor de +20,7% à 332,5 millions d’euros sur le troisième trimestre de 2020 (en rapport aux données du troisième trimestre de 2019), propulsé notamment par une croissance « à trois chiffres » de ses ventes online, selon le groupe Kering, auquel elle est rattachée.

LIRE AUSSI  Instagram, Twitch, TikTok… Six règles d’or pour devenir un influenceur à succès

Des résultats alignés avec les divers projets créatifs (disponibles sur Instagram, You Tube, Apple Music, Weibo et Spotify) que lançait la marque pendant le premier confinement l’an passé.

Une pause de courte durée l’espère-t-on, qui nous vaudra sans doute, un retour tout feu tout flamme de la maison milanaise, qui pourrait revenir en force pour continuer de toucher les nouvelles générations connectées.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet