Spotify a annoncé mardi avoir acquis le spécialiste des salons audio Betty Labs, qui va lui servir de véhicule de développement dans ce secteur en plein essor, popularisé par la plateforme Clubhouse.

Dans la foulée des podcasts, le « live audio », qui propose des émissions et conférences en direct ou des conversations entre internautes, le tout sous format audio seul, s’est envolé depuis un an environ, tiré par l’application Clubhouse.

Il offre la possibilité d’interactions qui n’existe pas avec les podcats, pré-enregistrés.

Créé en 2018, Betty Labs s’est spécialisé sur ce créneau et a notamment créé, en octobre 2020, l’application Locker Room, qui organise des échanges audio en direct sur le sport.

Spotify a annoncé mardi qu’il allait faire évoluer Locker Room pour en faire une plateforme ouverte à « un éventail plus large de créateurs et de fans », selon un communiqué.

La plateforme va ainsi s’ouvrir aux sujets liés à la musique et plus largement à la culture, mais aussi aux créateurs de tous horizons.

Parmi les investisseurs initiaux de Betty Labs figurait GV, le bras financier d’Alphabet (Google) dans le capital investissement.

Fin février, Spotify a confirmé ses ambitions dans l’audio non musical.

LIRE AUSSI  Les grandes batailles des plateformes digitales: musique, vidéo et jeux en ligne

Le groupe a déjà dépensé des centaines de millions de dollars pour constituer une offre de podcast intégrée, avec technologie, production, interface publicitaire et contenu exclusif.

Selon plusieurs médias, Facebook travaille actuellement à une offre similaire à celle de Clubhouse. L’entrepreneur Mark Cuban prépare aussi sa propre version, baptisée Fireside.

Ancienne du « live audio », la plateforme Discord, lancée en 2015, a déjà levé 479 millions de dollars, selon la base de données du site spécialisé Crunchbase, et est désormais valorisée environ 7 milliards de dollars.

Avec AFP

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet