La startup Sen agro représentée par l’étudiant Youssoupha Ndiaye de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture a remporté le premier prix de l’innovation 2021. L’annonce a été faite le 15 Avril 2021 lors d’une cérémonie présidée par Yankhoba Diattara ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications à lUniversité Iba Der Thiam de Thiès (UIDT)

La startup gagnante est une application qui facilite l’acquisition de pièces de rechange de machines agricoles grâce à une plateforme de mise en relation entre vendeurs et acheteurs. Sen agro équipement va empocher la somme de 5 millions de Fcfa.

Le second prix est revenu à Badara Diop de l’ENSA également pour sa production « biogaz gain de la nature » qui s’intéresse à la transformation en biogaz des restes alimentaires des restaurants universitaires, à l’aide de biodigesteurs. Il se retrouve avec une enveloppe de 3 millions de Fcfa.

Le troisième prix a été remporté par Mourtalla Mbéguéré de l’Université de Thiès. L’étudiant a développé le projet Fossetic, une application qui propose une alerte à distance sur le niveau de remplissage de la fosse, afin de permettre à son propriétaire d’en planifier la vidange.

 L’organisation de ce concours s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’auto-emploi et de la culture entrepreneuriale au sein de l’Université. Il vise à motiver et à accompagner les étudiants dans la structuration d’idées de projets innovants et créatifs, capables à terme de générer des emplois et de la valeur ajoutée et éligibles à une incubation.

Venu présider la cérémonie, Yakhoba Diattara a affirmé que, suite aux derniers événements survenus au Sénégal, « le chef de l’Etat a instruit le gouvernement pour une meilleure prise en charge des préoccupations des jeunes, par un changement de paradigme, en développant davantage une démarche d’écoute et de proximité dans la formation, l’encadrement, l’entrepreneuriat, l’insertion et l’emploi des jeunes ».

De l’avis du ministre de l’Economie Numérique, les résultats déclinés par le concours montre qu’au-delà de dispenser des formations de qualité en adéquation avec les besoins du marché de l’emploi, l’Université Iba Der Thiam de Thiès met en œuvre un véritable programme formation-emploi pour faciliter l’insertion de ses diplômés, en partenariat avec les entreprises et en promouvant l’auto-emploi.

Il s’y ajoute que ledit concours constitue une pertinente plateforme pouvant permettre aux étudiants de mieux préparer le Grand Prix du président de la République pour l’innovation numérique qui, à sa première édition, a récompensé un étudiant-entrepreneur de l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar (ESP).

C’est dans ce sillage qu’il a appelé l’ensemble des acteurs de l’écosystème numérique à travailler davantage avec les Universités en général et avec l’Université de Thiès en particulier, afin de développer la créativité et les capacités d’étudiants-champions du numérique de demain.

Une telle perspective, aux yeux du ministre, offre de bonnes opportunités pour booster l’économie nationale à travers le numérique. Il indique que c’est d’ailleurs fort de ce constat et surtout en se fondant sur les priorités fixées dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), notamment pour la transformation structurelle de l’économie, que le Sénégal a élaboré une stratégie nationale dénommée «Sénégal Numérique 2025».

La vision déclinée à travers cette initiative porte sur «le numérique pour tous et pour tous les usages avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant, en 2025». C’est dans cette dynamique, note le Ministre Yankhoba Diattara, que s’inscrit également la construction du Parc des Technologies numériques et le Data Center de Diamniadio, dont l’inauguration est calée au courant du mois de mai prochain. Il s’agit d’une infrastructure de dernière génération, qui va contribuer à l’éclosion de 4 600 entreprises, avec la création de plus de 15 700 emplois dont 720 directs.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet