Papa Séga Wade est diplômé de Polytechnique et de Télécom Paris. C’est avec un projet consacré aux cours particuliers associés aux avantages du chatbot qu’il est entré à Télécom Paris.

Le wolof est une langue véhiculaire utilisée par 90 % des Sénégalais… et maintenant par un bot en démonstration au Salon de la Recherche 2021 d’Orange !

L’accès inclusif au numérique représente un défi en Afrique, où l’illettrisme est répandu et où la langue officielle, souvent le français, l’anglais ou le portugais, n’est maîtrisée que par une minorité de la population. Environ 2000 langues vernaculaires sont pratiqués en Afrique. Le projet “Voice Bot in Wolof” veut exposer les spécificités techniques induites par un travail de reconnaissance du langage sur des langues véhiculaires sous-dotées (rareté des corpus langagiers, orthographe non figée, peu de définitions académiques de la langue) et prouver l’efficacité d’un bot vocal en langue locale.

Le bot a déjà échangé ses premières conversations sur le programme de fidélité clients d’Orange Sénégal, et il pourrait bien être élargi à d’autres langues subsahariennes.

Papa Séga Wade a mené un PRIM (Projet Recherche Innovation Master de 3e année) avec Thomas Houy, maître de conférences spécialiste de l’innovation étudiante, qui a décelé chez lui un grand potentiel d’innovateur.

LIRE AUSSI  Le Numérique au delà des discours (par Ndiaga GUEYE)

La preuve ? Un an après son PRIM à Télécom Paris, il concrétise son idée dans le cadre de son stage à Orange. Une première mondiale présentée au Salon de la Recherche 2021, 100% numérique : un voicebot en wolof, langue véhiculaire majoritairement parlée au Sénégal !

Démonstration du bot vocal en wolof

Par telecom-paris

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet